Situation humanitaire en République Démocratique du Congo - Note d’information à la presse, 8 mai 2013

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 08 May 2013

Près de 33 000 Congolais retournés de l’Angola vers le Kasai Occidental depuis le début du mois

  • Près de 33 000 Congolais vivant en Angola sont arrivés depuis le début de mai à Kamako, dans la Province du Kasai Occidental suite à l’ultimatum des autorités angolaises demandant aux ressortissants étrangers en séjour irrégulier de quitter le pays avant le 15 mai 2013. Après cette date, le Gouvernement angolais a annoncé des opérations d’expulsion. La communauté humanitaire est préoccupée par les conditions dans lesquelles vivent les personnes retournées et craint de voir la situation s’aggraver si Luanda doit procéder aux expulsions massives. Depuis plusieurs années, des milliers de Congolais en situation irrégulière sont expulsés de l’Angola souvent, selon leurs propres dires, dans des conditions déplorables. En 2012, plus de 60 000 Congolais avaient été expulsés.

Près de 10 000 cas de choléra enregistrés au Katanga depuis le début de l’année

  • 9 797 cas de choléra dont plus de 243 décès ont été enregistrés dans la Province du Katanga au cours de quatre premiers mois de l’année 2013 alors que pour toute l’année 2012, la province avait enregistré 6 896 cas dont 223 décès. La dernière semaine d’avril a rapporté 399 cas dont un décès. 59% de ces cas – soit 237 – ont été enregistrés dans la ville de Lubumbashi. Même si la tendance actuelle de l’épidémie au Katanga est en baisse suite aux efforts de réponse en cours, les acteurs du secteur de la santé restent mobilisés pour répondre à une éventuelle hausse des cas.

C’est dans ce contexte que la Société nationale d’électricité (SNEL) a décidé, pour des raisons techniques, d’interrompre pendant 15 jours, à dater du 6 mai, la fourniture du courant électrique à Kalemie alors que cette zone est endémique au choléra. La REGIDESO bénéficie du carburant de la SNEL pour fonctionner seulement huit heures par jour. Une telle situation pourrait déboucher sur une flambée de cas de choléra.

Plus de 38 400 réfugiés centrafricains enregistrés dans les Provinces de l’Equateur et Orientale

  • 38 438 réfugiés centrafricains, ayant en grande partie fui l’insécurité en République Centrafricaine, vivent dans les Provinces de l’Equateur et Orientale, selon les statistiques fournies à la date du 5 mai 2013 par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). La Province de l’Equateur compte 31 933 réfugiés dont 18 058 dans le District du Nord-Ubangi et 13 875 dans le Sud-Ubangi. La Province Orientale a enregistré 6 505 réfugiés à Ango et Bondo, dans le District du Bas-Uele. Pour des raisons de sécurité et dans le but de leur apporter une meilleure assistance, les autorités de la RDC en collaboration avec le HCR, ont décidé de relocaliser les réfugiés centrafricains vivant dans le Sud- Ubangi, dans un nouveau site à Molé, situé à 35 km de Zongo. Le camp de Molé est en cours de construction.

Plusieurs attaques des Mayi-Mayi provoquent des déplacements dans le Territoire de Pweto (Province du Katanga)

  • Plus de 13 500 personnes auraient été déplacées à la suite d’une attaque des Mayi-Mayi le 13 avril à Kizabi, dans le Territoire de Pweto, selon une source humanitaire. Le 26 avril, une vingtaine de maisons a été incendiée dans les localités de Kamakola lors des attaques et d’autres l’ont été à Kizabi à la suite d’un conflit du pouvoir coutumier. Les habitants déplacés se sont dirigés vers les villages autour de Pweto centre mais leur nombre n’est pas connu.
UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.