Situation humanitaire en République Démocratique du Congo - Note d’information à la presse, 2 mai 2013

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 02 May 2013

Plus de 90% des enfants déplacés et retournés à Vuvu, dans le Territoire de Lubero, ne sont pas scolarisés

Plus de 94% des enfants retournés et plus de 92% des enfants déplacés ne fréquentent pas l’école à Vuvu Kirima, dans le Territoire de Lubero (Nord-Kivu), selon une évaluation menée par l’ONG Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC). Cette situation s’explique notamment par l’insécurité grandissante dans la zone qui cause souvent l’interruption de cours. A cela, il faut ajouter la vulnérabilité des parents et le nombre réduit d’écoles. En réponse, NRC va organiser des foires en articles ménagers essentiels et fournitures scolaires et réhabiliter des salles de classe. Les déplacés sont arrivés à Vuvo Kirima au cours de trois derniers mois de cette année, en provenance des villages environnant, fuyant les incursions nocturnes répétées et autres exactions.

Plus de 11 000 ménages assistés à travers des foires en vivres et articles ménagers essentiels au Maniema et au Nord-Kivu

Dans le cadre du mécanisme de Réponse rapide aux mouvements de population et avec l’appui ECHO et de SIDA, les ONG NRC, Solidarités international et Caritas, ont organisé des foires en articles ménagers essentiels et en vivres en faveur de plus de 11 000 ménages dans les provinces du Maniema et du Nord-Kivu. A Punia (Maniema), 5 768 ménages ont bénéficié des coupons d’une valeur de 100 dollars américains pour les déplacés et 65 dollars américains pour les familles d’accueil. A Munuze Pendekali, dans le Territoire de Beni (Nord-Kivu), 674 ménages déplacés et familles d’accueil ont reçu chacun des bons d’achat de 75 dollars américains. Sur l’axe Walikale – Lubutu, 4 750 ménages ont bénéficié chacun de coupons de 83 dollars américains. Ces bons permettent d’acheter des vivres et des articles ménagers de leur choix selon les besoins.

Plusieurs ménages sans abris à la suite des intempéries dans la presqu’île d’Ubwari (Sud-Kivu)

Plus de 280 maisons et plus de 430 champs ont été détruits par les pluies diluviennes du 15 au 16 avril dans la presqu’île d’Ubwari, dans le Territoire de Fizi, selon une mission de la protection civile. Selon le rapport, quatre personnes ont trouvé la mort ; une école de six classes à Kisokwe est inondée, perturbant la scolarisation de plus de 500 élèves ; le marché de Katenga a été complètement détruit et transféré temporairement à un autre lieu. Sept blessés ont été soignés dans l’Hôpital général de référence (HGR) de Baraka, appuyé par l’ONG Médecins Sans Frontières (MSF). Selon l’ONG « ZOA Assistance aux Réfugiés », environ la moitié des 500 ménages assistés en intrants agricole pour l’actuelle saison culturale auraient perdu leurs champs. La destruction de plusieurs champs menacerait gravement la sécurité alimentaire des populations. La mission rapporte par ailleurs des besoins non couverts dans plusieurs secteurs et recommande une assistance en vivres, articles ménagers essentiels (AME), semences, outils aratoires, ainsi que dans les secteurs d’abris et de l’eau.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.