Situation humanitaire en République Démocratique du Congo : Note d’information à la presse, 6 mars 2013

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 06 Mar 2013

Crainte de déplacement massif suite aux combats à Kitchanga

  • Près de 100 000 personnes, y compris plus de 20 000 personnes déplacées internes, auraient fui la ville de Kitchanga et ses environs dans le territoire du Masisi (Province du Nord-Kivu), à la suite des récents combats entre l’armée nationale et le groupe armé Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS), selon des estimations d’acteurs humanitaires dans la province. Les estimations font également état d’une soixantaine de morts et plusieurs blessées ; à Kitchanga près de 20% des habitations, magasins et autres infrastructures auraient été détruites ; l’hôpital Saint Benoît a été fortement endommagé et des bases des partenaires humanitaires ont été incendiées. Les personnes déplacées ont trouvé refuge dans des écoles, des églises et des familles d’accueil. Les conditions sécuritaires ne permettent pas aux acteurs humanitaires de mener des évaluations de la situation afin d’apporter une réponse conséquente aux besoins urgents. Malgré la précarité de la situation dans la zone, la communauté humanitaire du Nord-Kivu apporte une assistance minimum. Ainsi par exemple, grâce à un financement ECHO, le Programme alimentaire mondial (PAM) a héliporté à Kitchanga 6 tonnes des biscuits énergétiques pour répondre aux besoins urgents de 4 000 personnes et des points de chloration d’eau ont été installés.

  • Plus de 16 300 personnes déplacées du camp de Mugunga III vont recevoir cette semaine de l’aide alimentaire composée de céréale (maïs), de petits pois, de l’huile végétale et de sel iodé. La distribution sera assurée par l’ONG World Vision, partenaire du PAM. Plus 146 tonnes de nourriture sont prévues pour couvrir les besoins des bénéficiaires pendant 15 jours.

Plus de 1 300 ménages déplacés et retournés assistés en vivres et articles ménagers essentiels dans le Nord-Kivu

  • Grâce à des financements d’ECHO et du mécanisme de Réponse rapide aux mouvements de populations, l’ONG Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC) a organisé du 1er au 3 mars une foire conjointe en articles ménagers essentiels et en vivres à Mwanza-Bunyatenge, dans le Territoire de Lubero, en faveur de 1 346 ménages retournés et déplacés. Chaque ménage a reçu, selon sa taille, un coupon-monnaie équivalant à 16 dollars américains par personne afin d’acheter des vivres pour un mois et 75 dollars américains par ménage pour les articles ménagers essentiels. 783 élèves déplacés, retournés et les plus vulnérables du milieu ont bénéficié chacun d’un coupon de 3 dollars pour s’acheter des fournitures scolaires à la foire. La localité de Mwanza-Bunyatenge est une zone mixte où l’on trouve des retournés ainsi que d’anciens et nouveaux déplacés. Cette population vit dans une forte vulnérabilité suite aux divers pillages et déplacements qu’elle a connus. Les déplacements les plus récents datent d’octobre 2012 et les retours de janvier 2013.

Près de 3 000 réfugiés centrafricains dans le District du Bas-Uele (Province Orientale)

  • Selon une mission du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) qui s’est rendue la semaine passée à Bondo, dans le District du Bas-Uele, quelque 1 500 réfugiés centrafricains y vivent après avoir fui les exactions de la LRA et un mouvement rebelle centrafricain. Le Programme alimentaire mondiale (PAM) et le HCR envisagent une assistance en vivres et articles ménagers essentiels en faveur de ces personnes. Une semaine auparavant, près de 1 200 autres centrafricains avaient été identifiés dans la région d’Ango, dans le même district. A ceux-là, il faut ajouter environ 21 300 réfugiés centrafricains dans la Province de l’Equateur, principalement dans la cité de Mobayi-Mbongo et la ville de Gbadolite, dans le Nord-Ubangi. Pour ces derniers, le PAM a acheminé à Gbadolite cette semaine 175 tonnes de vivres constituées de farine de maïs, de légumineuses, d’huile végétale et de sel iodé pour nourrir 22 000 personnes avec une ration de 15 jours.
UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.