Situation humanitaire en République Démocratique du Congo - Note d’information à la presse, 20 février 2013

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 20 Feb 2013

Les organisations humanitaires contraintes de relocaliser leur staff suite aux affrontements dans le Territoire de Punia

· 28 travailleurs humanitaires, travaillant pour des ONG internationales, ont été évacués le 18 février de Punia, dans la Province du Maniema, vers Goma et Kindu par deux vols humanitaires, à la suite des combats qui ont opposé dans cette cité l’armée nationale au groupe armé Raia Mtomboki. Cependant, l’ONG Médecins sans Frontières (MSF) a gardé son staff sur place et renforce même son équipe pour apporter un appui à l’Hôpital général de référence. Dès les conditions sécuritaires le permettront, les acteurs humanitaires reviendront pour continuer l’assistance aux personnes vulnérables.

· Quelque 6 000 ménages se sont réfugiées dans la forêt ou éparpillées sur les axes Punia – Ferekeni, Punia – Kaïlo et Punia – Lubutu, selon les estimations du point focal mouvements de populations. D’autres ménages ont trouvé refuge au couvent des prêtres et à l’Hôpital général de référence de Punia.

· Les questions de protection continuent à se poser à Punia. Des cas de viol, de pillage et autres exactions sont rapportés dans la cité, notamment des arrestations arbitraires sur simple soupçon d’appartenir au Raia Mtomboki. La forte militarisation de la cité fait craindre d’autres exactions et freine le retour des personnes déplacées.

· Le Programme alimentaire mondial (PAM) a acheminé la semaine dernière 20 tonnes de biscuits énergétiques et nutritifs pour assister dans l’urgence 1 600 ménages (8 000 personnes). La distribution prévue initialement le samedi 16 février a commencé ce mardi 19 février et se poursuit ce mercredi. Au moins 3 000 déplacés ont déjà reçu une ration de cinq jours.

· Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNCEF) a remis des vaccins contre la rougeole à la zone de santé de Punia pour vacciner plus de 50 000 enfants de 6 mois à 15 ans et des kits de prise en charge des violences sexuelles (PEP) à son partenaire HEAL Africa pour assister 250 survivants de violences sexuelles. L’ONG MERLIN, partenaire de l’UNICEF, a remis des médicaments aux structures de santé. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mobilisé plus d’une tonne d’intrants et médicaments qui étaient pré positionnés à Kindu pour un appui aux soins de santé primaires pour 4 à 8 semaines, selon les besoins identifiés par l’évaluation rapide du cluster santé, effectuée du 7 au 14 février 2013.

Plus de 2 000 cas de violences sexuelles rapportés au cours de dix derniers mois en Ituri ; besoin de financement supplémentaire.

· 2 030 cas de violences sexuelles ont été rapportés dans les territoires de Djugu et de Mambasa (Province Orientale) entre mars 2012 et janvier 2013. Soit une moyenne d’environ 200 cas par mois. Selon l’ONG Association pour la protection de l’enfance au Congo (APEC), 75% de ces cas proviennent de la seule région de Mambasa où le personnel des rares structures de santé n’est pas formé pour la gestion et la prise en charge des cas de violences sexuelles. Le programme d’assistance d’APEC s’achève en mars prochain. Un appel a été lancé aux bailleurs de fonds pour permettre la poursuite de la prise en charge des cas. Au cours de la période susmentionnée, APEC a apporté une assistance multisectorielle (prise en charge médicale, psychosociale, insertion socio-économique et scolaire) à quelque 2 000 personnes en Ituri, grâce à un financement du programme de Stabilisation de l’Est du Congo (STAREC) et de l’UNICEF.

DFID finance le transport aérien des cargos humanitaires entre Bukavu et Shabunda

· Pour faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire dans le Territoire de Shabunda, le Département britannique pour le développement international (DFID) finance à hauteur de US$ 370 000 le transport aérien de l’aide de Bukavu vers les aérodromes de Kolula, Lusenge, Shabunda centre et Tchonka. Avec cet appui via le cluster Logistique, les humanitaires pourront acheminer plus de 200 tonnes de matériels et consommables médicaux, de vivres et de biens essentiels de ménage (NFI) à des milliers de personnes vulnérables se trouvant dans la zone. Le Territoire de Shabunda qui abrite plus de 27 000 personnes déplacées internes, est difficilement accessible à cause de l’insécurité et du mauvais état des routes.

Le HCR distribue des kits de biens essentiels de ménage aux camps de Kiwanja et Muguinga III

· Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et son partenaire IEDA Relief ont procédé les 15 et 16 février 2013 à la distribution de kits de biens essentiels de ménage aux déplacés du camp de Kiwanja, au Nord-Kivu. 712 ménages ont reçu des kits composés d'une bâche, de deux couvertures, de deux jerricans de 10 litres chacun, d'une moustiquaire imprégnée d’insecticide, de trois nattes, d'un ensemble d'ustensiles de cuisine ainsi que de préservatifs. 720 ménages d’environ 3 000 personnes vivent dans ce camp situé à plus de 80 kilomètres au nord de Goma. Ces déplacés n’avaient plus accès à l’assistance à cause de l’insécurité dans cette partie du pays. A Mugunga III, la distribution se poursuit et vise un total de 1 820 ménages.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.