Situation humanitaire en République Démocratique du Congo, Note d’information à la presse, 19 décembre 2012

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 19 Dec 2012

Plus de 750 enfants non accompagnés à la suite des conflits dans le Nord-Kivu ; 3 500 élèves ont repris les cours à Goma

· Plus de 750 enfants non accompagnés – dont 417 filles, soit 55% de l’effectif – ont été identifiés depuis le 28 novembre dans les camps et sites de déplacés dans et autour de Goma (Nord-Kivu), selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). Bien que les activités de réunification soient rendues difficiles par les mouvements actuels des personnes déplacées, l'UNICEF et son partenaire PAMI travaillent activement au retour des enfants dans leurs familles. Cet effort constant a permis ces derniers jours la réunification de 18 enfants. A l'heure actuelle, 84 enfants ont été réunifiés par l'ensemble des acteurs de la protection de l'enfant.

· Quelque 3 500 élèves ont repris depuis le 13 décembre les cours à l’école Don Bosco de Goma. Les personnes déplacées qui étaient hébergées au centre Don Bosco, ont évacué les locaux à l’exception de quelques enfants non accompagnés. La majorité a regagné son milieu d’origine alors que certains ménages (1 100) se sont installés dans le camp de Mugunga III. Le centre Don Bosco avait accueilli environ 9 000 personnes déplacées en provenance de Kanyaruchinya. Selon l’UNICEF, quelque 600 écoles ont été endommagées dans les Kivu depuis avril 2012.

· Le Programme alimentaire mondial (PAM) a entamé ce mercredi matin des distributions de vivres pour 38 000 personnes retournées dans le Rutshuru. Ces distributions ont pour objectif d’assister ces personnes le temps qu’elles reprennent leurs activités, réhabilitent leurs champs et puissent à nouveau assurer leur subsistance. Le PAM continue également son aide aux déplacés dans le Nord-Kivu et prévoit de distribuer des rations alimentaires à quelques 60 000 personnes dans les semaines à venir.

· Plus de 20 300 personnes sont arrivées depuis avril dans le Camp de transit de Nkamira au Rwanda et plus de 36 000 depuis le début de l’année dans le Camp de transit de Nyakabande en Ouganda, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Le HCR indique en outre qu’environ 10 000 personnes vivent dans des communautés d’accueil dans le District de Kisoro, en Ouganda.

· UNMACC poursuit la dépollution des zones de combat. Plus de 730 engins non explosés et près de 900 munitions ont retirés cette semaine des zones affectées.

Plus de 27 000 enfants déplacés vaccinés contre la rougeole au Nord-Kivu

· Plus de 27 000 enfants déplacés au Nord-Kivu ont été vaccinés la semaine dernière contre la rougeole. Cette campagne a été réalisée par le Ministère de la Santé, l'UNICEF, Merlin et Médecins Sans Frontières (MSF). Entre les mois de janvier et de novembre 2012, des épidémies de rougeole avaient été signalées dans 10 des 11 provinces. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), près de 55 000 cas et 1 509 décès ont été rapportés cette année. Au Nord-Kivu, 650 cas ont été relevés, soit 6 fois plus qu'en décembre 2011. Les récents affrontements qui ont causé déplacements, pillages de centre de santé et insécurité menacent sérieusement les progrès réalisés lors des précédentes campagnes de vaccination.

Près de 400 femmes et filles victimes des violences sexuelles assistées par l’UNICEF et ses partenaires

· Les partenaires de l'UNICEF ont fourni des soins et de l'assistance à 278 femmes et 117 filles sexuellement agressées durant le mois de novembre au Nord-Kivu. Durant la même période en Ituri, les partenaires de l'UNICEF ont assisté 72 femmes et 103 filles survivantes d'agressions sexuelles.

Des acteurs humanitaires suspendent leurs activités dans le Territoire d’Irumu (Province Orientale).

· Plusieurs organisations humanitaires ont suspendu leurs activités dans la zone de Boga, dans le Territoire d’Irumu, à la suite de l’insécurité engendrée par des affrontements le 6 décembre entre des éléments de l’armée nationale et de la milice FRPI. Ces incidents ont provoqué des mouvements de populations de Boga vers la brousse ou des localités environnantes. Le nombre de personnes déplacées n’est pas encore connu. Des programmes de construction d’abris d’urgence et d’appui dans plusieurs écoles à Geti et Boga sont affectés. L’ONG Médecins sans frontières (MSF) a maintenu sa présence à l’hôpital de Geti et a fourni du matériel d'urgence au centre de santé d'Aveba. Ce dernier avait accueilli quelques blessés suite aux affrontements.

Sylvestre Ntumba Mudingayi Assistant Information Officer Public Information and Advocacy Section Kinshasa, Democratic Republic of Congo Mob: +243 99 88 45 386 ntumbamudingayi@un.org

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.