Situation humanitaire en République Démocratique du Congo: Note d’information à la presse, 12 décembre 2012

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 12 Dec 2012

Plus de 240 000 élèves privés d’une scolarité normale au Nord-Kivu, 6 millions de dollars nécessaires dans les deux Kivu

  • Plus de 240 000 n’ont pas connu une scolarité normale depuis avril en raison de conflits, selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). Dans la Province du Nord-Kivu, quelque 600 écoles ont subi les conséquences de ces conflits notamment avec l’occupation des bâtiments par des militaires, des hommes armés ou des personnes déplacées. Dans la majorité des écoles, cette occupation s’est soldée par le pillage, la détérioration ou la destruction du mobilier scolaire. Les manuels et les bancs scolaires ont été utilisés comme bois de chauffage. Certaines écoles sont en train de reprendre leurs activités. L’UNICEF, via le Ministère de l’éducation et ses partenaires, va distribuer des kits scolaires en faveur de 80 000 élèves d’ici la fin de l’année. Pour couvrir, tous les besoins éducatifs dans le Nord-Kivu et le Sud-Kivu, l’UNICEF a lancé un appel de fonds de près de 6 millions de dollars.

Plus de 1 200 cas de rougeole pris en charge dans la zone de santé de Yaleko (Province Orientale) par MSF au cours de 10 dernières semaines

  • Plus de 1 200 cas ont été pris en charge par l’ONG Médecins sans frontières (MSF) depuis le 5 octobre 2012 dans la zone de santé de Yaleko, dans le Territoire d’Opala (Province Orientale). Les enfants, dont 300 seraient morts au cours de dix dernières semaines, sont les premières victimes. En réponse, MSF a mené une campagne de vaccination, vaccinant quelque 58 000 enfants de 6 mois à 15 ans. D’autres cas de rougeole sont rapportés dans les zones de santé de Ganga-Dingila et Buta (Bas-Uele) où MSF a pris en charge 800 patients en trois semaines. Des campagnes de vaccination visant les personnes de 6 mois à 15 ans sont en cours de préparation dans ces deux zones de santé mais très peu d’acteurs sont impliqués dans la riposte. MSF ne peut seule faire face à tous les besoins.

  • 20 zones de santé en Province Orientale font face à une épidémie active de rougeole. Les dernières campagnes de vaccination prévues n’ont pas eu lieu en raison de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola dont la fin a été déclarée le 26 novembre.

Le Coordonnateur humanitaire Moustapha Soumaré a conduit une délégation des humanitaires au camp de Mugunga III (Nord-Kivu).

  • Le Coordonnateur de l’action humanitaire, M. Moustapha Soumaré, a visité le 8 décembre dernier le camp de Mugunga III, la première visite humanitaire de haut niveau après la réouverture de l’aéroport de Goma deux jours auparavant. A la tête d’une délégation des agences humanitaires des Nations Unies, M. Soumaré a échangé avec les personnes déplacées et les organisations humanitaires sur l’aide en cours et les défis qui persistent notamment en termes de protection des civils. Cette visite est intervenue quelques jours après le pillage du camp par des hommes armés. 24 heures après la visite, ce sont les habitants vivant à proximité du camp de faire les frais de l’insécurité qui sévit dans la région de Goma. Ainsi les 9 et 10 décembre, une poignée de maisons a été agressé par des hommes armés. Malgré l’accalmie, la situation sécuritaire demeure précaire. Les travailleurs humanitaires profitent de l’accalmie pour apporter plus d’aide aux personnes touchées. M. Soumaré a effectué sa visite en y acheminant un cargo de lait thérapeutique et de médicaments.

  • Le Programme alimentaire mondial a terminé la deuxième phase de distribution de vivres ciblant quelque 160 000 personnes déplacées internes à la suite de la dernière crise du Nord-Kivu. Cette opération intervient après une première distribution en faveur de 81 000 personnes juste après la chute de Goma. Entre temps, 92 tonnes de biscuits énergétique sont en cours d’acheminement vers l’est de la RDC en provenance de Dubai via Entebbe.

  • Environ 70 000 enfants sont actuellement visés par une campagne de vaccination d’urgence contre la rougeole au Nord-Kivu. L’opération a commencé le 7 décembre sur le site de Don Bosco et se poursuit sur l'ensemble des sites de déplacés autour de Goma. Elle est organisée par l'UNICEF et ses partenaires ainsi que le gouvernement au travers le Programme élargi de vaccination (PEV).

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.