Situation humanitaire en République Démocratique du Congo, Note d’information à la presse, 14 novembre 2012

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 14 Nov 2012

Plus de 750 000 personnes ont un besoin urgent d’assistance alimentaire et agricole en Equateur

· Plus de 750 000 personnes sont en insécurité alimentaire dans la Province de l’Equateur, selon la dernière analyse de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Cette province est confrontée à une insécurité alimentaire chronique en raison de l’enclavement et du manque d’infrastructures sociales ; une situation aggravée par la problématique des rapatriés congolais et la présence des réfugiés centrafricains. Sur l’ensemble du territoire congolais, l’analyse du cadre intégré de la classification alimentaire (IPC) a identifié plus de 6 millions de personnes en situation de crise alimentaire et de moyens de subsistance dans plus de 80 territoires. L’analyse de la FAO est basée sur les indicateurs de sécurité alimentaire que sont la consommation alimentaire des ménages, l’évolution des moyens d’existence, l’état nutritionnel des enfants de 6-59 mois et le taux de mortalité.

Les intempéries affectent plusieurs territoires de la RDC, laissant près de 5 000 ménages sans abris.

· Le Programme alimentaire mondial (PAM) a débuté le 12 novembre une assistance en vivres en faveur de près de 21 000 personnes affectées par les inondations causées par les pluies torrentielles à Dungu (Haut-Uele), dans la Province Orientale. Environ 3 200 ménages de la cité de Dungu et d’autres localités du District avaient été touchés par les intempéries à la fin du mois d’octobre. Malgré les pluies qui continuent, le niveau de l’eau a commencé à baisser dans la cité de Dungu. Un plan de réponse est en élaboration pour une assistance dans les autres secteurs notamment les abris. Dans le District de l’Ituri, près de 1 200 ménages ont également été touchés par les inondations dans la région du Lac Albert. Une mission multisectorielle est envisagée pour évaluer les besoins.

· Dans le Territoire de Kalehe, dans la Province du Sud-Kivu, plus 180 maisons ont été détruites dans la localité de Rambira à la suite des pluies torrentielles. Dans le cadre du mécanisme de Réponse rapide aux mouvements de populations, l’ONG AVSI a apporté une assistance en bâches et biens essentiels de ménages tandis que le gouvernement provincial a distribué des vivres aux habitants des maisons détruites.

· Dans tous ces territoires, les champs ont été ravagés, menaçant la sécurité alimentaire des ménages.

Le PAM va assister plus de 76 000 personnes déplacées dans le Nord-Kivu et le Sud-Kivu

· Grâce à un financement du Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF), quelque 76 500 personnes déplacées à Minova (Sud-Kivu) et Bweremana (Nord-Kivu) devraient prochainement bénéficier d’une assistance en coupons alimentaires d’une valeur de 1,3 millions de dollars pour couvrir les besoins alimentaires pendant 30 jours. Cette aide représentera la troisième phase d’assistance pour ces personnes. Elle vient compléter les rations alimentaires en nature distribuées en juillet et octobre 2012 par le PAM en partenariat avec l’ONG NRC. Ces personnes ont fui les exactions commises par les différents groupes armés dans le territoire de Masisi.

NRC assiste 20 000 personnes déplacées et des familles d’accueil dans le Territoire de Kalehe (Sud-Kivu)

· Plus de 20 000 personnes déplacées et des familles d’accueil ont bénéficié d’une distribution de vivres du PAM dans le Territoire de Kalehe. Ces déplacés proviennent des localités du Territoire de Shabunda et des Hauts-Plateaux de Kalehe suite aux exactions et affrontements entre les Raïya Mutomboki et l’armée nationale. Ces mouvements de déplacements datent du début de l’année pour les plus anciens et de mai pour les récents. Les déplacés de l’axe Bitale – Hombo n’ont pas été servi suite au mauvais état de la route pour l’acheminement des vivres. L’opération a été menée par l’ONG Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC)

Plus de 25 000 personnes déplacées dans le Territoire de Pweto (Katanga)

· Selon une mission humanitaire inter-organisation, environ 25 000 personnes (plus de 4 000 ménages) ont été déplacées dans le Territoire de Pweto à la suite des opérations militaires menées contre les groupes armés à la fin du mois d’octobre. D’autres personnes se sont également déplacées sur l’axe Pweto – Lubumbashi lors de nouveaux affrontements le week-end dernier à Kamakanga. Ces personnes se sont dirigées vers Likasi et Lubumbashi. Le Katanga compte aujourd’hui plus de 224 000 personnes déplacées alors qu’au début de l’année, la province ne comptait qu’environ 55 000 personnes déplacées. Il s’agit du plus fort taux d’augmentation des personnes déplacées en RDC en 2012.

Plus de 13 000 personnes déplacées dans les Hauts Plateaux d’Uvira

· Plus de 13 000 personnes se sont déplacées dans les Hauts Plateaux d’Uvira à la suite des affrontements à la fin d’octobre entre groupes armés à Masango. Par ailleurs, 512 maisons ont été incendiées par les belligérants dans 13 villages. Selon le rapport d’évaluation rapide menée par l’ONG Groupe Milima, les besoins urgents sont les abris, les biens non alimentaires, les vivres et la réhabilitation des infrastructures sociales. Une mission inter agences est prévue pour une évaluation profonde des besoins humanitaires.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.