Situation humanitaire en République Démocratique du Congo - Note d’information à la presse, 22 août 2012

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 22 Aug 2012

Le Coordonnateur Humanitaire en République Démocratique du Congo, Fidèle Sarassoro, en visite au Katanga où la situation humanitaire se détériore suite à l’insécurité.

· Le Coordonnateur de l’action humanitaire en République Démocratique du Congo, M. Fidèle Sarassoro, a entamé le 21 août une mission humanitaire de trois jours dans la Province du Katanga afin d’attirer l’attention des partenaires humanitaires, des autorités congolaises et des donateurs sur les besoins humanitaires croissants liés à l’augmentation exponentielle de la population déplacée interne du fait de l’insécurité. Au cours de cette visite, M. Sarassoro mettra notamment l’accent sur la nécessité de renforcer la protection des populations civiles dans des zones affectées par l’insécurité.

Le centre de la Province du Katanga est actuellement en proie à l’insécurité lié à l’activisme des groupes armés qui provoque des mouvements de populations. Le nombre de personnes déplacées internes (PDI) y est passé de 71 692 au 31 mars à 149 812 fin juin, soit un accroissement de plus de 100% en un trimestre. Par ailleurs, la population civile continue à être victime des cas de tracasserie, pillage, viols, et autres violations des droits de l’homme de la part des groupes armés et des éléments de l’armée nationale.

Après des entretiens ce 21 août à Lubumbashi avec notamment la communauté humanitaire, le Coordonnateur Humanitaire visite ce mercredi 22 août le site des déplacés internes de Mpenge situé à 15 km de Mitwaba. Il clôturera sa visite le 23 août à Kalemie, une zone qui accueille près de 50 000 PDI.

Fièvre hémorragique à virus Ebola en Province Orientale : 15 cas cumulés dont 10 décès alors que l’épidémie s’étend sur les zones de santé de Pawa et de Viadana dans le District du Bas-Uélé.

· Un total de 15 cas cumulés avec des signes hémorragiques dont 10 décès a été rapporté au 20 août 2012 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), soit un taux de létalité de plus de 66%. C’est ce qui ressort de la dernière réunion du Comité de crise qui s’est ténue à Kisangani sous la présidence du Ministre provincial de la santé, et qui avait pour objectif de faire un état des lieux de la situation de l’épidémie et de réfléchir sur la réponse à apporter.

Par ailleurs, outre les Zones de santé de Dungu et d'Isiro – épicentre de la maladie –, l'épidémie aurait atteint deux zones de santé voisines, celle de Pawa et de Viadana dans le District du Bas-Uélé. Ces zones ont rapporté respectivement deux et un cas dont autant de décès. Des alertes auraient également été enregistrées dans d’autres zones de santé voisines.

L’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola, souche de Bundibugyo, a été officiellement déclarée le 17 août dernier par le Ministre congolais de la santé publique. Depuis lors, deux comités d’urgence ont été mis en place à Kinshasa et à Kisangani pour répondre à cette flambée. L’OMS, MSF, CDC-Atlanta et d’autres partenaires ont dépêché des experts sur place et apportent leur appui technique, logistique et financier aux autorités pour enrayer l’épidémie. Le Ministre de la Santé Publique et le Représentant de l’OMS en RDC sont attendus à Isiro ce jeudi 23 août pour une mission d’évaluation rapide en vue de renforcer la lutte contre cette épidémie.

Sud-Kivu : Les humanitaires toujours confrontés à l’insécurité pour accéder aux populations vulnérables.

· Le véhicule d’une organisation humanitaire en provenance des Hauts Plateaux d’Itombwe est tombé dans une embuscade tendue par des hommes armés sur la route entre Mboko et Ilila dans le Territoire de Fizi. Il n’y a pas eu d’agression physique bien que des matériels de communication appartenant à l’organisation humanitaire aient été emportés ainsi que quelques biens personnels. C’est le 45ième incident sécuritaire contre des humanitaires rapporté le depuis le début de l’année. La protection des civils ainsi que celle des acteurs humanitaires contre l’activisme des groupes armés constitue une des grandes priorités humanitaires à l’est de la RDC.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.