Situation humanitaire en République Démocratique du Congo - Note d’information hebdomadaire à la presse, 20 juin 2012

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 20 Jun 2012

Plus de 1 200 Centrafricains seraient arrivés dans le nord de la Province de l’Equateur, fuyant l’insécurité dans leur pays.

· Selon des sources concordantes, 1 234 personnes de nationalité centrafricaine (168 ménages) – dont 724 enfants et 284 femmes –, ont traversé la frontière pour se réfugier dans les localités de Ngele et Kedja, District du Nord-Ubangi, en Equateur. Ces personnes qui proviendraient des villages de Gbasiki et Ngbatamba, en République Centrafricaine, affirment avoir fui des attaques répétées des hommes armés. Les autorités provinciales sollicitent l’appui des acteurs humanitaires pour répondre aux besoins de ces personnes. Une réunion des partenaires a décidé l’envoi dans les prochains jours d’une mission inter-agences pour évaluer la situation. En novembre de l’année passée, le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et la Commission nationale pour les réfugiés (CNR) avaient enregistré l’arrivée de 572 Centrafricains dans le village de Bakundu, situé au nord du Territoire de Libenge. Ces personnes provenaient de Danga Bakundu en République Centrafricaine, fuyant l’insécurité. Une assistance en biens non alimentaires leur avait été apportée à la suite d’une mission conjointe composée du HCR, de la CNR ainsi que des ONG Les Aiglons, AIDES et ADSSE.

Le PAM a besoin de plus de financement pour poursuivre ses opérations d’urgence dans l’Est de la RDC.

· Pour face aux besoins d’assistance croissants, le Programme alimentaire mondial (PAM) a besoin de 43,2 millions de dollars supplémentaires, uniquement pour les opérations d’urgence dans l’Est. En attendant, l’agence onusienne continue ses opérations de distributions de vivres. Ainsi, 5 500 personnes déplacées internes ont bénéficié le 18 juin d’une distribution de biscuits énergétiques. Il s’agit personnes ayant fui les combats dans le Territoire de Kalehe, au Sud-Kivu. Dans le Katanga, le PAM a entamé le 19 juin des distributions dans différents sites autour de Manono, Mitwaba et Pweto. Plus de 75 000 personnes déplacées reçoivent actuellement une aide alimentaire dans cette zone. Ces déplacements se produisent alors que, faute de financements suffisants pour 2012, le PAM a déjà dû réduire ses activités, notamment diminuer les rations dans les cantines scolaires, les rations de quelque 75 000 déplacés vivants en familles d'accueil et limiter ses programmes "vivres contre travail" et "vivre pour la formation".

60% de la population de la Province de l’Equateur sont en insécurité alimentaire.

· Selon une enquête que le PAM vient d'achever dans la Province de l’Equateur, 6 habitants sur 10 sont en insécurité alimentaire modérée ou sévère. Ainsi, on estime à 900 000 le nombre de personnes en insécurité alimentaire sévère et à plus de 2,8 millions en insécurité alimentaire modérée. Plusieurs facteurs expliquent cette situation, dont la pauvreté qui limite les capacités des ménages à produire une nourriture suffisante ou de générer des revenus suffisants pour satisfaire les besoins de bases (alimentation, santé éducation). 70% des ménages interrogés affirment ne pas avoir accès aux semences améliorées, ni aux matériels agricoles adéquats. La province souffre aussi de son enclavement et de la vétusté des infrastructures. Les résultats de cette enquête seront présentés officiellement courant juillet à Mbandaka. Des recommandations seront élaborées après consultation avec les différentes autorités, les partenaires et les communautés.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.