Situation humanitaire en République Démocratique du Congo - Note d’information hebdomadaire à la presse, 2 mai 2012

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 02 May 2012

Conflits armés au Nord-Kivu : plus de 2 000 personnes se réfugient au Rwanda et 2 700 autres fuient vers Goma.

· Les affrontements armés entre des factions de l’armée nationale près de Sake, dans le Nord-Kivu, ont provoqué depuis le week-end dernier le déplacement des centaines de personnes de plusieurs localités du Territoire de Masisi. Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), quelque 2 000 personnes sont arrivées au centre de transit de Nkamira (au Rwanda) où elles ont pu bénéficier d’une première assistance en biens non alimentaires. Selon une mission du HCR conduite à Sake et Mugunga (Masisi), plus de 2 700 autres personnes déplacées, avec leur bétail, se regroupent dans la périphérie de Goma, particulièrement à Mugunga et Keshero. A Mugunga, les personnes déplacées se sont installées dans des salles de classe d’une école et dans l’enceinte d’une église.

Le nombre de personnes déplacées internes en RDC a franchi la barre de 2 millions au 1er trimestre 2012

Le nombre de personnes déplacées internes (PDI) en République Démocratique du Congo a connu une augmentation de près de 300 000 personnes au cours du premier trimestre de cette année, passant de 1,7 million au 31 décembre 2011 à plus de 2 millions au 31 mars de l’année en cours. La Province du Sud-Kivu compte le plus grand nombre avec 856 162 personnes déplacées contre 634 598 au 31 décembre 2011, soit une progression de 35%. Quant à la Province du Nord-Kivu, elle a connu une augmentation de près de 20 000 personnes déplacées. Ces deux provinces abritent plus 1,4 million de personnes déplacées, représentant 70% de toute la population déplacée.

La Province Orientale, malgré la présence des éléments de l’Armée de résistance du seigneur, connaît une légère baisse avec un total de 466 000 PDI à la fin mars 2012 contre quelque 471 000 PDI à la fin de 2011. Cette augmentation dans l’ensemble est essentiellement due à la poursuite des opérations militaires en cours dans les deux provinces du Kivu ainsi qu’à l’activisme de différents groupes armés, opérant dans l’est du pays. Plusieurs exactions contre les populations civiles sont rapportées au cours de ces opérations. Par ailleurs, l’insécurité engendrée ne permet pas toujours aux acteurs humanitaires d’apporter une assistance aux populations vulnérables.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.