Situation humanitaire en République Démocratique du Congo : Note d’information hebdomadaire à la presse - 25 avril 2012

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 25 Apr 2012

En moins de 4 mois, le nombre de cas de cholera a dépassé 50% du total enregistré en 2011

Malgré les retombées positives enregistrées notamment dans certaines zones de santé de l’est de la RDC, le nombre total de cas de cholera en 2012 a déjà dépassé la moitié des cas rapportés en 2011. Selon les statistiques compilées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Ministère de la santé, 11 221 cas de cholera dont 222 décès ont été enregistrés au 21 avril 2012, ce qui représente près de 52% du total de l’année dernière et ramène à 32 913 le nombre de cas rapportés depuis janvier 2011. Dans les provinces endémo épidémiques de l’est où 8 662 cas ont été rapportés en 2012, on est déjà à environ 63% des cas enregistrés en 2011. Par contre, ce rapport est de 31% dans les provinces épidémiques de l’ouest de la RDC. Malgré les interventions, l’apparition de nouveaux foyers, notamment en Province Orientale, fait que la situation reste toujours préoccupante. Depuis le début de l’épidémie dans les provinces le long du fleuve Congo, le Fonds central d’intervention pour les urgences des Nations Unies (CERF) a déjà octroyé 13,1 millions de dollars américains pour renforcer la réponse, dont 9,1 millions depuis janvier 2012. L’accès très limité à l’eau potable, surtout en milieu rural, et le problème d’hygiène et d’assainissement dans des milieux urbains rendent difficile la lutte contre le cholera.

Sud-Kivu : Plus de 3 000 maisons d’habitation et 8 écoles détruites par les pluies diluviennes à Sange

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la cité de Sange, dans le Territoire d’Uvira, dans la nuit du 13 au 14 avril ont détruit plus de 3 000 maisons d’habitation, huit écoles ainsi que des champs de culture, et endommagé la route de desserte agricole entre Sange et Kirungutwe. Outre le bilan matériel, la mission d’évaluation humanitaire qui s’y est rendue le 18 avril rapporte qu’une personne a été tuée et une dizaine d’autres blessées. Face à ces différents dégâts, la mission a notamment recommandé une assistance pour la reconstruction des maisons et écoles détruites, une assistance en vivres et biens essentiels de ménage, ainsi que le dimensionnement des buses d’évacuation des eaux. Depuis octobre 2011, c’est la deuxième fois que des pluies diluviennes provoquent des dégâts importants à Sange. La destruction des cultures suite aux inondations de 2011 avait menacé la sécurité alimentaire des milliers de ménages vivant dans la zone.

Equateur : Le rapatriement de plus 80 000 congolais réfugiés en République du Congo débute dans une semaine

Selon les accords tripartites signés entre la République du Congo (RoC), la République Démocratique de Congo (RDC) et le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), les opérations de rapatriement de 81 000 congolais réfugiés en République du Congo débutent à la fin de ce mois. A la suite des conflits intercommunautaires de 2009 dans le Territoire de Kungu, plus de 120 000 personnes avaient traversé le fleuve pour se réfugier en RoC et en République Centrafricaine. Selon la Commission mouvements de population (CMP) de l’Equateur, 8 558 personnes étaient toujours déplacées internes (PDI) dans la province au 31 mars 2011. La commission rapporte également que 130 991 autres personnes jadis déplacées internes sont retournées dans leurs milieux d’origine tandis que 16 712 réfugiés en RoC sont spontanément rentrés en RDC. La situation sécuritaire dans les zones de retour semble calme. Néanmoins, des exactions dont des arrestations arbitraires et des amendes illégales sont rapportées dans la zone de Dongo, l’épicentre des conflits intercommunautaires à la base des mouvements de populations en 2009.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.