Situation humanitaire en République Démocratique du Congo - Note d’information hebdomadaire à la presse, 18 avril 2012

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 18 Apr 2012

Retombées positives des programmes de réponse au choléra financés par le CERF

• Le Cluster Eau, hygiène et assainissement (WASH) rapporte une baisse drastique des tendances du cholera à l’est de la République Démocratique du Congo (RDC) près de six semaines après le lancement des programmes de réponse financés par le Fonds central d’intervention pour les urgences des Nations Unies (CERF). En Janvier 2012, le CERF avait mobilisé 9,1 millions de dollars américains pour la lutte contre cholera en RDC dont 4,4 millions mis à la disposition du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et 4,7 millions octroyés à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ces agences ont signé des accords de partenariat avec des ONG respectivement dans les domaines de WASH et de la santé, et travaillent en collaboration avec le Gouvernement dans la coordination de la réponse tant au niveau national que provincial

• Au Nord-Kivu, la moyenne hebdomadaire des cas de cholera est passé d’environ 300 à 50 et la même tendance s’observe dans les sept zones de santé ciblées par le CERF dans le District de l’Ituri, en Province Orientale. Par ailleurs, il y a des flambées dans d’autres zones et de nouveaux foyers, notamment dans le District sanitaire de Aru en Ituri, dans la Zone de santé de Isangi dans le Tshopo (en Province Orientale), ainsi que dans la partie nord du Nord-Kivu. La dégradation de la situation sécuritaire dans certaines zones de l’est – notamment dans le Territoire de Fizi au Sud-Kivu – risque d’impacter négativement sur la réponse en cours.

• A l’ouest du pays, la tendance est également à la baisse dans les zones où des interventions de sensibilisation, de chloration d’eau et de distribution des kits d’hygiène sont conduites. Néanmoins, des pics continuent d’être enregistrés dans la cité de Moanda (Province du Bas Congo) ainsi que dans les zones de Kingabwa, Maluku et Nsele dans la ville de Kinshasa.

• A travers le pays, la réponse est orientée vers les zones affectées mais avec la flexibilité de couvrir éventuellement les nouveaux foyers. L’UNICEF et la partie gouvernementale ont initié une stratégie de transition entre les activités d’urgence et de développement afin d’assurer la continuité des actions de la lutte contre le cholera. En seulement trois mois et demi, le nombre de cas de cholera enregistré en RDC a déjà dépassé 40% du total des cas rapportés en 2011.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.