Situation humanitaire en République Démocratique du Congo - Note d’information hebdomadaire à la presse, 14 mars 2012

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 14 Mar 2012

Catastrophe de Brazzaville : les partenaires humanitaires de la RDC impliqués dans la réponse

  • Suite à l’explosion le 4 mars du Dépôt Central des Armements et des Munitions (DCAM), à Mpila, au nord de Brazzaville, les partenaires humanitaires en République Démocratique du Congo se sont mobilisés pour apporter leur assistance aux victimes de cette catastrophe qui a fait environ 240 morts, 3 000 blessés et près de 15 000 personnes sans abris.

  • L’Organisation mondiale de la santé (OMS RDC) a envoyé le même jour à Brazzaville 2,5 tonnes de médicaments, composées de 3 kits chirurgicaux complets pour une intervention sanitaire d’urgence en faveur de plusieurs centaines de personnes blessées graves. 41 médecins-chirurgiens urgentistes et leur personnel infirmier venus de Kinshasa ont été déployés à Brazzaville.

  • Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF RDC) a expédié à Brazzaville des kits scolaires pour couvrir les besoins de 2 000 élèves de la 1ère à la sixième années primaires ainsi que des produits de purification de l’eau. Un spécialiste d’urgence de l’UNICEF RDC a rejoint l’équipe de l’UNICEF Congo.

  • Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a distribué des abris et d’autres biens non alimentaires à quelque 1 000 personnes. L’agence onusienne va en outre dépêcher des experts pour aider à coordonner et gérer des sites où vivent les personnes déplacées. Le HCR va aussi soutenir l'enregistrement des personnes déplacées afin de déterminer les personnes les plus vulnérables pour l'assistance nécessaire.

  • Le Bureau de la Coordination des affaires humanitaires des Nations Unies en RDC (OCHA RDC) a aussi dépêché du staff à Brazzaville pour renforcer la coordination de l’action humanitaire. Près d’une dizaine de pays, des agences du Système des Nations Unies, des ONG ainsi que des opérateurs économiques sont mobilisés pour une assistance efficace aux victimes.

200 000 dollars américains du Gouvernement du Katanga au PAM pour assister les déplacés de Mitwaba

  • Le Gouvernement du Katanga a annoncé le 13 mars un don de 200 000 dollars américains au Programme alimentaire mondial (PAM). Ce montant va aider à fournir une aide alimentaire aux 24 000 personnes déplacées de Mitwaba, dans le District du Haut-Katanga. Ces civils ont fui les exactions des miliciens Mayi-Mayi du groupe Gédéon. Le PAM va acheter des vivres, si possible localement, pour les déplacés. En tout, le PAM doit mobiliser 1,8 million de dollars pour venir en aide aux déplacés de Mitwaba et leur fournir des rations alimentaires pendant trois mois.

Des partenaires suspendent leurs activités dans les Hauts Plateaux d’Uvira et en Ituri et réduction de l’espace humanitaire au Nord-Kivu

  • Les activités humanitaires de certains partenaires restent suspendues dans les Hauts Plateaux d’Uvira en raison de la persistance de l’insécurité. Après l’attaque le 27 février contre le personnel de Médecins Sans Frontières, une autre ONG internationale a été victime d’une attaque armée le 5 mars dans la même zone. Dans le Territoire de Fizi, une ONG locale est tombée le 10 mars dans une embuscade tendue par des hommes armés. L’activisme des groupes armés au Sud-Kivu nuit énormément à l’assistance aux personnes vulnérables. Depuis le début de cette année, une quinzaine d’incidents sécuritaires a été enregistrée contre les humanitaires dans la province.

  • En Ituri, le programme de Réponse rapide aux mouvements de populations (RRMP) a suspendu ses activités sur l’axe Geti – Boga (sud du Territoire d’Irumu) où sont prévues une distribution de kits scolaires et la construction de six salles de classes dans deux écoles primaires. Dans le Nord-Kivu, les partenaires humanitaires éprouvent des difficultés pour accéder à certaines zones dans les Territoires de Masisi et de Rutshuru.

  • Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) au travers de son Programme RRMP avec l’appui de l’UNICEF a distribué des kits scolaires à 8 écoles dans les Territoires de Walikale et de Lubero. Au total, 1 890 kits élèves, 38 kits enseignants, 7 kits didactiques et 7 kits récréatifs ont été distribués.

Plus de 1 800 réfugiés rwandais et plus de 3 100 réfugiés angolais rapatriés depuis le début de cette année de la RDC

  • Le HCR a rapatrié depuis le début de cette année 1 837 réfugiés rwandais du Nord-Kivu et du Sud-Kivu. Le plus grand nombre – soit 1 186 – est parti du Nord-Kivu. D’autres mouvements de rapatriement concernent les réfugiés burundais et angolais. Ainsi, le HCR a rapatrié au cours de la semaine du 5 au 11 mars 203 réfugiés angolais, portant le total des réfugiés angolais rapatriés du Bas-Congo, Katanga et Kinshasa à 4 776 depuis le 4 novembre 2011.

La tendance du choléra est à la baisse en Ituri (Province Orientale).

  • Cholera : la tendance est à la baisse dans le District de l’Ituri, dans la Province Orientale. Selon le Comité de lutte contre les épidémies et les catastrophes naturelles, 39 cas ont été enregistrés au cours de la semaine du 5 au 11 mars contre 100 cas la semaine précédente. Soit une diminution de près de 70%. Cette baisse est le résultat du renforcement de la sensibilisation communautaire et une meilleure prise en charge médicale. Par ailleurs, plusieurs points de chloration ont été institués et des relais communautaires ont été formés.
UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.