Situation humanitaire en République Démocratique du Congo - Note d’information hebdomadaire à la presse, 29 février 2012

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 29 Feb 2012

Près de 6 000 cas de rougeole et plus de 5 600 cas de choléra rapportés en RDC depuis le début de l’année.

· L’extension de l’épidémie de rougeole en République Démocratique du Congo reste un sujet de préoccupation pour la communauté humanitaire. Selon le Ministère de la santé et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 5 951 cas dont 127 décès ont été déclarés depuis le début de cette année jusqu’à la mi-février dans 11 provinces de la RDC. Le Kasaï Oriental (2 243 cas dont 51 décès), le Katanga (965 cas avec 17 décès), la Province Orientale (761 cas avec 11 décès), l’Equateur (649 cas avec 9 décès) et le Bandundu (591 cas avec 27 décès) sont parmi les régions les plus affectées par l’épidémie. La maladie touche majoritairement les enfants de moins de 5 ans non ou insuffisamment vaccinés. L’OMS, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et les autres partenaires appuient la riposte dans les nouvelles zones de santé en épidémie et renforcent la prise en charge des cas au niveau des structures sanitaires. En 2011, la RDC avait notifié plus de 134 000 cas dont 1 652 décès.

· Depuis le début de cette année, l’Organisation Médecins Sans Frontières (MSF) a traité 1 091 cas de choléra dont 19 décès dans dix structures de traitement mises en place dans le District de l’Ituri (Province Orientale), en collaboration avec le Ministère de la santé. Quatre zones de santé (Bunia, Gety, Jiba, Tchomia) sont touchées par la maladie dans le District. Par ailleurs, MSF travaille en partenariat avec les acteurs locaux (secouristes de la Croix-Rouge et relais communautaires) sur les volets d’hygiène, assainissement, traitement de l’eau, et la sensibilisation. Dans la Province du Bas-Congo, la tendance est à la baisse dans la Zone de santé de Muanda où l’on a rapporté 18 cas dont un décès au cours de la semaine dernière. Dans la Province de l’Equateur, alors que la tendance était à la baisse au cours de dernières semaines, plusieurs cas suspects de choléra sont de nouveau rapportés. Au moins 12 cas suspects sont signalés dans la Ville de Mbandaka, dans la Zone de santé de Lukolela (District de l’Equateur) et à Dongo (Sud-Ubangi). Le manque d’accès à l’eau potable reste la raison principale de cette situation. Plusieurs partenaires demeurent actifs dans la prévention et l’assainissement du milieu. Depuis le début de l’année 2012, la RDC a déjà enregistré un total cumulé de 5 619 cas dont 17 décès pour l’ensemble du pays (zones en épidémie et zones en endémo-épidémie). En 2011, la RDC avait totalisé 21 700 cas de choléra dont 584 décès. Des efforts sont en cours pour apporter la réponse et contrôler cette épidémie notamment grâce à un financement de 9,1 millions de dollars américains du Fonds central des Nations Unies pour les interventions d’urgence (CERF).

(extrait)

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.