Site de Lwizi: Rapport d'évaluation multisectorielle - Territoire de Nyunzu, Province du Tanganyika ( Décembre 2016)

I. Contexte et méthodologie

Le territoire de Nyunzu est situé dans la partie nord-ouest de la province du Tanganyika, à 190 km de la ville de Kalemie. Depuis le 12 juillet 2016, une résurgence du conflit inter-communautaire opposant les Pygmées aux Lubas a lieu dans la partie sud du territoire. Entre août et septembre 2016, plusieurs exactions y ont été commises notamment sur les axes Nyunzu-Kalemie, sur lequel le village de Benze a été incendié, et Nyunzu-Lwizi, où de nombreux affrontements entre la milice pygmée et les FARDC ont eu lieu. En conséquence, 3 040 ménages ont abandonné leurs villages et sont arrivés dans le village de Lwizi afin de se mettre à l’abri des exactions.

Le village Lwizi estsubdivisé en deux localités, Lwizi-Mutanga et Lwizi-Katanga. Il est situé à 60 kilomètres à l’ouest du territoire de Nyunzu. Sur le plan administratif, le village est dirigé par le chef d’antenne qui est sous juridiction de l’administrateur du territoire. Sur le plan coutumier, il est dirigé par un chef de groupement. Les habitants de ce village sont majoritairement Lubas, qui comprend une minorité de Pygmées. Ces populations vivent principalement de la pêche, de l’agriculture, de l’élevage et du petit commerce. Les ménages déplacés sont principalement originaires de Mukwaka et des villages aux alentourssitués à une vingtaine de kilomètres de Lwizi. La grande majorité des ménages déplacés habitent sur des sites spontanés formés au sein du village. D’autres habitent dans des familles d’accueil.

Afin de renseigner la situation humanitaire à Lwizi, l’unité de suivi évaluation d’ACTED a mené une enquête multisectorielle du 8 au 10 octobre 2016. Pour ce faire, une collecte de données quantitatives et qualitatives a été réalisée à travers l’organisation de groupes de discussion, d’entretiens avec les informateurs clés des différents sites, et d’une enquête menée auprès de 104 ménages déplacés.