R.D.Congo : US$ 893 millions pour répondre à la crise humanitaire

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 07 Feb 2013

(Kinshasa, le 7 février 2013) : A pied, par bateau, et en avion, à travers des pistes souvent quasi- impraticables, sous la menace des groupes armés, les organisation humanitaires travaillant en République Démocratique du Congo mettent tout en œuvre et bravent les difficultés pour apporter une assistance vitale à ceux qui en ont besoin : ainsi en 2012, environ 3,6 millions de personnes ont reçu une assistance alimentaire ; plus de 114 000 enfants ont pu aller à l’école dans les zones en conflits ; près de 700 000 personnes ont bénéficié des programmes de lutte contre le choléra, plus de 190 000 ménages – essentiellement en milieu rural – ont été assistés dans la production agricole. Afin de répondre aux besoins croissants, la communauté humanitaire en RDC lance aujourd’hui un appel de 892,6 millions de dollars américains pour son Plan d’action humanitaire (PAH) 2013.

« Ce Plan d’Action représente l’espoir que les familles affectées placent en nous. En retour nous promettons de tout mettre en œuvre pour leur permettre de subvenir à leurs besoins essentiels qui demeurent pour la majorité un luxe », a déclaré le Coordonnateur Humanitaire, M. Moustapha Soumaré, lors de la cérémonie du lancement à Kinshasa.

Le PAH 2013 vise à répondre aux besoins de près de 3,9 millions de personnes, vivant en grande partie dans les provinces de l’est qui sont en proie à une succession de conflits, épidémies, catastrophes naturelles, et souffrant de l’indisponibilité des services sociaux de base.

Ce plan traduit en actions la stratégie commune des organisations humanitaires pour venir en aide aux personnes affectées. Le budget nécessaire à sa mise en œuvre est en hausse de 13% par rapport à 2012.

Cet appel de fonds intervient dans un contexte difficile. Les contributions à l’action humanitaire ont constamment baissé ces dernières années en raison d’un environnement financier mondial difficile, bien que la situation humanitaire soit toujours critique: environ 2,7 millions de personnes sont déplacées; plus de 2 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent de la malnutrition aigüe ; le choléra et la rougeole se sont étendus sur plusieurs provinces; le Nord-Kivu est en proie à une nouvelle crise; le Katanga a vu le nombre de déplacés quintupler, passant de 55 000 début janvier 2012 à plus de 316 000 ; aujourd’hui, le Maniema est à son tour touché par des mouvements de populations avec 160 000 déplacés début 2013.

Cependant au-delà de la réponse d’urgence, les acteurs humanitaires estiment qu’il est primordial d’examiner les faiblesses structurelles qui sont à la base de nombreuses crises et qui ont besoin de solutions à long terme.

« L’aide humanitaire demeure efficace, grâce aux contributions de nos partenaires financiers, mais elle ne constitue qu’une partie de la solution. Ensemble nous devons nous attaquer aux causes profondes de la crise, et jeter les bases de solutions plus durables», a indiqué M. Soumaré.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.