RDC: un soldat et plusieurs miliciens tués dans des affrontements en Ituri

Report
from Radio Okapi
Published on 10 May 2014 View Original

Des militaires congolais et des combattants Maï-Maï Simba de l’ancien chef milicien Morgan se sont affrontés le vendredi 9 mai à la carrière minière de Muchacha en pleine forêt de Mambasa à plus de 200 kilomètres de Bunia (Province Orientale). Des sources locales rapportent qu’un militaire a été tué et trois autres grièvement blessé. Dans les rangs des miliciens, on compterait plusieurs morts.

Les combats ont débuté vers 4 heures du matin. Des sources sur place indiquent que les hommes de Morgan ont attaqué les positions des FARDC à la carrière de Muchacha vers la localité de Bandegaido dans le territoire de Mambasa.

Sans donner de chiffres, les mêmes sources affirment que les militaires congolais ont fait subir des lourdes pertes aux miliciens. La dépouille du militaire tué a été acheminée à Bandegaido. Ces combats ont provoqué le déplacement de milliers d’habitants de Muchacha et sa périphérie. Ces personnes affluent vers Bandegaido et Nia Nia.

Le député Abdallay Pene Mbaka, élu de la circonscription de Mambasa, demande au gouvernement de sécuriser la population de ce territoire contre les exactions des miliciens du groupe armé Simba. Ces combattants auraient intensifié leurs attaques dans la région ces derniers jours.

L’élu plaide également pour une assistance humanitaire aux déplacés de la région. Ces déplacés enregistrés depuis le début du mois d’avril seraient, selon lui, à plus de dix mille.

Selon certaines sources à Mambasa, les positions des FARDC ont été renforcées pour neutraliser les miliciens Simba. Ces militaires seraient venus notamment de Bafwasende. Pour l’heure, les autorités militaires sur place refusent de commenter ces informations.

Le chef du groupe Maï-Maï Simba, Paul Sadala alias Morgan, a été tué en avril dernier dans des circonstances encore confuses. Officiellement, il est mort au cours d’un échange de tirs entre ses hommes et des militaires, deux jours après s’être rendu à l’armée en compagnie de 42 combattants de sa milice dans la localité de Bandegaido, dans le territoire de Mambasa.

Radio Okapi:

Copyright Radio Okapi