RDC : Insécurité dans la zone de Kitchanga, Territoire de Masisi (Province du Nord-Kivu) - Note d’information, 6 mars 2013

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 06 Mar 2013

Contexte et faits majeurs

Depuis le 24 février, des affrontements opposent l’Armée congolaise (FARDC) et les éléments du groupe armé « Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain – APCLS » dans la zone de Kitchanga, située à cheval sur les territoires de Masisi et Rutshuru, où se trouvent de nombreux camps hébergeant près de 20 000 personnes. D’importants mouvements de population ont été rapportés sur les axes Mweso (nord-ouest), Bwiza (est) et Burungu (sud). Selon les estimations, près de 100 000 personnes autochtones et déplacées seraient touchées par le conflit. Une partie des personnes en fuite aurait trouvé refuge dans des écoles primaires et des églises, tandis qu’une autre partie serait accueillie par des familles. Selon des sources locales, entre 15 et 20% des habitations, magasins et infrastructures seraient détruites. L’Hôpital Saint Benoît a été partiellement détruit et des bases de partenaires humanitaires ont été incendiées. Les risques de nouveaux affrontements restent importants.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.