RDC : 3 000 Centrafricains refugiés à l’Equateur après une nouvelle avancée des rebelles en RCA

Report
from Radio Okapi
Published on 10 Feb 2013 View Original

Plus de trois mille habitants de Mobaye-Banga, en République centrafricaine, se sont réfugiés depuis vendredi 8 février dans le territoire congolais de Mobayi Mbongo, dans la province de l’Equateur. Ils disent avoir fui l’occupation de leur ville par les rebelles centrafricains de la coalition de la Seleka. Sur place à Mobayi-Mbongo, ces réfugiés manquent de tout. Le commissaire du district du Nord-Ubangi en appelle à l’aide du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Selon les autorités congolaises, les populations centrafricaines continuent à arriver en RDC.

Parmi ces réfugiés, le bureau du territoire de Mobayi-Mbongo dit avoir enregistré trois officiels, soit un bourgmestre, un commandant de gendarmerie et un responsable de la migration centrafricaine.

Célestine Mamine, responsable au service de migration à Mobaye-Banga, dit avoir fui avec ses enfants l’insécurité qui prévaut dans cette ville, après son occupation par les rebelles.

«Les rebelles ont pris toute la ville de Mobaye. Ils sont venus avec des véhicules, leur armement complet, ils ont pris toute la ville. Au niveau de Bangui, ils sont au courant», a-t-elle déclaré.

De leur côté, les autorités congolais affirment manquer les moyens pour prendre en charge ces réfugiés, dont certains sont hébergés au bureau du secteur et d’autres à l’Hôpital général de Mobayi-Mbongo.

Le commissaire du district du Nord-Ubangi, Willy Isekusu, indique avoir déjà saisi sa hiérarchie ainsi que le bureau du HCR pour venir en aide à ces vulnérables.

De milliers de réfugiés centrafricains sont arrivés sur le territoire congolais depuis le début des combats entre l’armée centrafricaine et la coalition rebelle de la Seleka en RCA en aout 2012.

En janvier dernier, près de 300 Centrafricains s’étaient déjà réfugiés à Mobayi Mbongo. Un mois plus tôt, plus de mille autres, enregistrés à Zongo, toujours dans la province de l’Equateur, vivaient dans des conditions difficiles.

Radio Okapi:

Copyright Radio Okapi