R.D. Congo: Souffrance humaine et besoins accrus dans le chaos du Nord-Kivu

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 31 May 2012

(Goma/Kinshasa, 31 mai 2012) : Près de 100 000 personnes ont abandonné leurs maisons suite à la récente vague de violence dans la province congolaise du Nord-Kivu, située à l’est du pays, suscitant des appels à des mesures adéquates de protection pour les populations civiles et au renforcement de l’assistance aux familles affectées.

Depuis début avril, des milliers de familles au Nord-Kivu ont été contraintes à fuir pour rester en vie, suite aux violences liées à des désertions au sein de l’armée nationale ainsi qu’aux opérations militaires en cours visant à ramener les groupes armés sous contrôle. Environ 74 000 personnes sont actuellement déplacées dans les territoires de Masisi, Lubero et Rutshuru, et des milliers d’autres ont trouvé refuge à Goma et ses alentours. La crise a également débordé dans la province voisine du Sud-Kivu où quelque 33 000 ont trouvé refuge ces dernières semaines. Le HCR, l'agence onusienne pour les réfugiés, a déclaré cette semaine que près de 21 000 autres personnes ont traversé les frontières vers le Rwanda et l'Ouganda. Les populations déplacées font face à de nombreux besoins pressants : comment nourrir leurs enfants, où trouver suffisamment d’eau potable, comment éviter des maladies contagieuses notamment le choléra et la rougeole.

« La situation chaotique à laquelle sont confrontées des familles est désastreuse - la plupart d’entre elles s’était déjà déplacée par le passé. Nous appelons toutes les parties au conflit à respecter les droits humains ainsi que le droit humanitaire pour épargner les civils de la violence. Il est essentiel que ce conflit soit résolu rapidement car ces familles ont besoin de paix et de protection. Les agences des Nations Unies et les ONG sont prêtes à les assister, mais elles ont besoin d’un accès sans entrave aux populations vulnérables », a déclaré aujourd’hui M. Fidèle Sarassoro, Coordonnateur Humanitaire en RDC.

Depuis le début de cette crise au Nord-Kivu, l’essentiel de l’assistance humanitaire a été apportée aux populations déplacées internes se trouvant autour de Goma ainsi qu’à celles réfugiées au Rwanda et en Ouganda. Ces déplacés ne représentent que la minorité visible des victimes du conflit actuel. Des milliers d’autres victimes ont trouvé refuge dans des endroits très reculés et difficile d’accès, notamment les forêts, et n’ont pas encore été assistés. Les organisations humanitaires s'attendent à ce que ces gens aient besoin de soins de santé et d'éducation d'urgence, d'eau et d'assainissement ainsi que de nourriture, d’articles ménagers de base, et d’abri.

“Il n'y a pas de manque de capacité ; le défi pour nous, c'est l'accès et les moyens financiers nécessaires pour apporter davantage d'aide», a déclaré M. Sarassoro.

Au début de cette année, les Nations Unies et d’autres partenaires humanitaires avaient demandé 718 millions de dollars pour faire face aux besoins humanitaires en RDC en 2012. Cependant, les organisations humanitaires estiment que le niveau actuel de financement ne permettra pas d’apporter une assistance soutenue en cas de persistance de la crise.

Plus de deux millions de personnes sont actuellement déplacées internes en République Démocratique du Congo.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.