République Démocratique du Congo : Récapitulatif des besoins humanitaires 2014, Novembre 2013

BESOINS PRIORITAIRES

  1. Besoin de protection, de vivres et d’accès aux biens et services de base pour la population civile dans les zones affectées par les violences et les conflits armés : Dans les provinces de l’est, en proie aux conflits et violences armés , les populations civiles subissent de graves violations systématiques de droits de l’homme forçant un grand nombre d’entre elles à fuir leur domicile à court, moyen ou long terme ; et dont environ 85% sont en familles d’accueil. Il s’en suit non seulement une érosion des structures de protection et des services de base, mais également des moyens de subsistance des populations nécessitant une réponse humanitaire d’urgence.

  2. Prise en charge de la malnutrition aigüe et de ses causes immédiates dans les zones de crise nutritionnelle : La forte prévalence de la malnutrition aigüe à laquelle sont confrontés les jeunes enfants en RDC, représente une urgence silencieuse. Actuellement, les zones prioritaires sont celles présentant les taux de Malnutrition aigüe globale (MAG) supérieurs à 11% et/ou les taux de malnutrition aigüe sévère (MAS) supérieurs à 2%, associés à des facteurs aggravants, tels que la mortalité infanto-juvénile, ou la forte hausse des admissions. A la fin du mois d’août 2013, environ 51 territoires/communes de la RDC (sur les 188territoires/communes) étaient confrontés à une crise nutritionnelle

  3. Besoins en santé et accès à l’Eau, Hygiène et Assainissement dans les zones touchées par les épidémies : Le faible accès aux services de base, aggravé par l’insécurité et les mouvements de population dans les zones de conflit, favorise l’éclosion et la propagation des épidémies, particulièrement le choléra (surtout dans les zones riveraines des lacs Kivu et Tanganyika à l’est, et du Fleuve Congo à l’ouest). D’autres épidémies, comme la fièvre hémorragique d’Ebola, la méningite, la fièvre jaune, etc. sont fréquemment enregistrées à travers le pays.

  4. Besoins de protection, de vivres et d’accès aux biens et services de base des populations affectées par les catastrophes naturelles : Les aléas climatiques (inondations, fortes pluies, …), principalement, provoquent de manière récurrente la destruction des abris et des infrastructures de base, et occasionnent en même temps la perte de biens et moyens de subsistance de plusieurs ménages à travers le pays. Fragilisant l’environnement familial et communautaire, ces catastrophes engendrent également des problèmes de protection.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.