République Démocratique du Congo : Haut-Lomami, Haut-Katanga et Lualaba, Note d’informations humanitaires du 16 décembre 2016

Faits saillants

  • Catholic Relief Services clôture son projet d’abris à Pweto en faveur de plus de 1 360 retournés

  • Situation nutritionnelle mitigée dans la zone de santé de Malemba

Besoins et réponses humanitaires

Nutrition

La situation nutritionnelle dans la zone de santé de Malemba, Territoire de Malemba Nkulu (Haut-Lomami) mérite une attention, au regard des certains facteurs aggravants persistants. D’après les résultats de l’enquête nutritionnelle de novembre 2016 réalisée par l’ONG UMCOR et le Programme national de nutrition (PRANANUT), ces facteurs contribuent à favoriser la malnutrition aigüe à Malemba: le taux de mortalité rétrospectif chez les enfants -1,69 décès pour 10000- se situe au seuil d’alerte et constitue un des facteurs aggravants. Ajouter à cela le paludisme, les diarrhées, les infections respiratoires aigües, la rougeole et la faible couverture vaccinale contre la rougeole (moins de 50%).

La sécurité alimentaire constitue un enjeu considérable de cette zone de santé. Ces deux dernières années ont vu des inondations répétées qui ont frappé le Territoire de Malemba Nkulu, avec la perte des produits agricoles. La pauvreté chronique, l’instabilité des marchés et les épidémies sont autant d’éléments qui viennent s’ajouter à ce contexte. In fine ce sont les moyens d’existence des populations et leurs capacités de résistance qui sont mis à mal. A Malemba Nkulu, d’après cette enquête, les causes de la malnutrition ne proviennent pas exclusivement de l’insécurité alimentaire mais sont également attribuées au mauvais état d’hygiène et d’assainissement du milieu de vie, ce qui a un impact direct sur l’état de santé des enfants, de la mère et de la femme enceinte. Les mauvaises pratiques alimentaires, le manque de diversité alimentaire, la pauvreté et les pathologies endémiques telles le paludisme se greffent aussi à cela.

Au regard du contexte de la zone de santé de Malemba, les activités dans le secteur de la sécurité alimentaire et la promotion de l’Alimentation du nourrisson et jeune enfant (ANJE) sont vivement encouragées.

Abris

Via le financement du Fonds humanitaire, l’ONG Catholic Relief Services a construit, entre juin 2015 et novembre 2016, plus de 1 360 abris transitionnels et intermédiaires, en faveur des personnes retournées et autochtones vulnérables. Ces dernières se trouvent dans une dizaine des villages repartis dans la zone de santé de Kilwa, Territoire de Pweto (Province du Haut-Katanga). Ces anciens déplacés avaient fui entre 2013 et 2014 les attaques armées des Mayi-Mayi ainsi que les affrontements entre les ceux-ci et l’Armée congolaise (FARDC), dans les territoires de Manono, Mitwaba et Pweto. Malgré cette assistance salutaire, le secteur d’abris est l’un des secteurs resté sous-financé, depuis 2013, par rapport à d’autres domaines d’urgence, alors que les besoins actuels en abris sont aussi immenses. Le Haut-Katanga comptait, au 30 septembre 2016, environ 77 000 retournés.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.