République Démocratique du Congo: Personnes déplacées et retournées (au 31 Janvier 2013)

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 31 Jan 2013

SITUATION GENERALE

Le nombre de PDI en RDC augmente constamment depuis 2012 : 2,02 millions en mars, 2,24 millions en juin, 2,44 millions en septembre et, enfin, 2,63 millions fin janvier 2013.
Cette augmentation est consécutive à la détérioration et à la précarité de la situation sécuritaire dans plusieurs zones de la région orientale du pays.

Depuis la fin du premier trimestre 2012, la population déplacée interne au Katanga a plus que quadruplé, allant de 71 692 à 316 537, elle est passée de 66 900 à 163 200 au Maniema, et a enregistré une hausse de 46% au Nord-Kivu, passant de 547 949 à 799 337. En Province Orientale, le nombre de PDI a augmenté de 466 637 au 31 mars à 497 568 au 31 décembre 2012, soit 6% d’augmentation essentiellement enregistrés dans le District de l’Ituri, en raison de la situation sécuritaire très tendue.

Le Sud-Kivu – province avec la plus importante population déplacée : 842 532 PID au 31 décembre 2012 – est l’unique province dont le nombre de déplacés internes a connu une légère diminution tout au long de l’année. Cette tendance au Sud-Kivu n’exclut pourtant pas la continuation des mouvements forcés de personnes, sous forme pendulaire avec des déplacements de très courte durée.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.