Le BCNUDH recycle les FDS de Bunia sur les droits et libertés en période électorale

Bunia 14 Juil-17 : Le Bureau Conjoint des Nations Unies au Droit de l’Homme en Ituri a organisé deux jours de formation à l’intention de près de Vingt-neuf officiers et sous-officiers de la PNC et des FARDC dont deux femmes.

Cette session de de recyclage du 11 au 12 Juillet 2017, à l’endroit des forces de défense et de sécurité (FDS) de Bunia vise à rappeler les notions de la promotion et de la protection des droits politiques et des libertés publiques en période électorale.

Les élections, moment fort de la démocratie ont occasionné en République Démocratique du Congo, des violations des droits de l’homme et une restriction de l’espace démocratique.

Les élections de 2006 et 2011 par exemple ont été marquées par certains incidents imputables aux forces de défense et de sécurité. En particulier le recours aux forces de sécurité pour entraver les activités des candidats de l’opposition ou en imposant des obstacles bureaucratiques et pratiques à leur liberté de mouvement et leur droit de réunion pacifique tels que garantis par la Constitution.

La première journée de cette formation a été donc été consacrée entre autres à la protection des kits électoraux, celle des candidats ou encore de la population lors des manifestations publiques. Quant à la deuxième journée, elle a mis l’accent sur la participation des femmes et des enfants ainsi que la Protection des défenseurs des droits de l’homme.

D’après des rapports de la MONUSCO, plusieurs cas des violations des droits politiques ou libertés publiques ont été enregistrés à Bunia notamment le 18 Décembre de l’année dernière à la veille de la fin du mandat du Chef d’Etat actuel.

Laurent Sam OUSSOU