La RDC est le pays le plus affecté par la lèpre en Afrique

Report
from Radio Okapi
Published on 29 Jan 2012 View Original

Le directeur du Programme national de lutte contre la lèpre, Dr Norbert Mputu, a indiqué samedi 28 janvier que 20% des cas de lèpres enregistrés en Afrique se trouvent en RDC, plaçant ce pays en première position sur le continent pour cette maladie qui attaque la peau humaine.

Le Dr Mputu l’a affirmé au cours d’une journée d’information organisée en marge de la 59ème journée mondiale de la lèpre. Selon lui, parmi les 90 zones de santé encore endémiques, celles du Katanga, du Bandundu, de l’Equateur et de la Province Orientale sont les plus touchées.

« La lèpre reste un problème dans notre pays puisque nous avons pratiquement quatre provinces qui n’ont pas encore atteint le seuil d’élimination de la lèpre. Et dans ces provinces, nous avons des districts hautement endémiques, comme le Tanganyika dans le Katanga », explique-t-il.

Avec une moyenne de 5 000 nouveaux cas de lèpre dépistés chaque année, la RDC est le pays le plus affecté par la lèpre en Afrique, affirme le Dr Mputu. Si au niveau national, la situation est contrôlée, selon lui, c’est au niveau des provinces que des inquiétudes persistent.

Le chargé national de la lutte contre la lèpre demande l’aide de la population pour « dépister précocement les malades », dès les premiers signes de la maladie.

« Quand un malade se présente avec une tache, on va le prendre en charge. Et dans les mois qui suivent, les tâches vont disparaître et il sera guérit. Et, c’est gratuit. Si le malade se cache, quand il va se présenter, ce sera trop tard. Il va se présenter avec des infirmités ».

Radio Okapi:

Copyright Radio Okapi