L’Institut géographique sollicité dans la résolution des conflits de terre entre les deux Kasaï

Report
from Radio Okapi
Published on 22 Jan 2014 View Original

Les experts de l’Institut géographique national sont appelés à implanter des bornes conformément aux textes légaux pour résoudre les conflits de terre à la frontière entre les deux Kasaï. La Monusco et la société civile des deux Kasaï ont lancé cet appel, mardi 21 janvier, au retour d’une mission conjointe dans des groupements du territoire de Dibaya (Kasaï-Occidental) et de Kabeya-Kamuanga (Kasaï-Oriental).

Des sources concordantes indiquent que les habitants de ces territoires voisins se disputent des terres arables. Les habitants de cette partie du pays ont exprimé leur volonté de consolider la paix et la cohabitation pacifique.

Ces conflits causent des pertes en vies humaines, des dégâts matériels énormes et freinent l’élan économique entre les deux Kasaï. Ces derniers ont invité l’Etat à renforcer son autorité pour faire face à ces conflits qui, selon eux, resurgissent souvent durant la période de récolte.

En juin dernier, les autorités provinciales de deux Kasaï s’étaient engagées à privilégier leurs rapports socioéconomiques et commerciaux au lieu de s’éterniser sur des conflits fonciers qui minent leurs relations.

Les ressortissants de Ntenda, Tshimpanga Nkufulu et Ntambwe-a-Kayembe, en territoire de Dibaya, s’affrontent depuis 2001, à leurs frères de Mpatu et Lemba-Lemba de Kabeya-Kamuanga.

Radio Okapi:

Copyright Radio Okapi