L’OIM renforce sa coopération avec le HCR pour faire face au déplacement interne en RDC

Report
from International Organization for Migration
Published on 10 May 2013 View Original

République démocratique du Congo - L’OIM a publié une lettre conjointement avec l’Office du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) exposant en détail le renforcement de leur coopération pour faire face au problème de déplacement interne prolongé en République démocratique du Congo (RDC).

La RDC accueille environ 2,6 millions de déplacés internes qui ont des besoins de protection, d’abris, de soins de santé, d’installations sanitaires et de nourriture. Les données sur leur nombre, leurs lieux actuels et leurs régions d’origine sont peu fiables et leur collecte est régulièrement entravée par les éruptions de conflits et d’insécurité.

La lettre, dans laquelle les deux organisations réaffirment leur soutien aux efforts déjà déployés par le gouvernement de RDC pour lutter contre le déplacement interne dans le pays, donne des indications sur l’approche choisie par les deux organisations pour faire face au problème.

Le travail consistera d’abord à établir un profil des déplacés internes vivant dans des sites de déplacement dans la province du Nord-Kivu, qui accueille environ 900 000 déplacés internes, installés principalement autour de Goma, la capitale provinciale.

L’OIM est déjà dans les premières phases de mise en place de la Matrice de suivi des déplacements (DTM) au Nord-Kivu. Cet outil enregistre le nombre, le lieu, la région d’origine et les besoins des déplacés internes et se concentre sur les plus vulnérables. Le travail de la DTM sera désormais complété par les activités de profilage du HCR.

Des programmes de renforcement de capacités dans les domaines de la gestion et de la coordination des camps (CCCM) et de la gestion de l’information seront également mis en œuvre en vue de renforcer la capacité du gouvernement et des autres acteurs nationaux à assumer d’avantage de responsabilités pour subvenir aux besoins des déplacés internes.

La formation en CCCM a déjà débuté et l’OIM et le HCR ont développé une stratégie de renforcement de capacités dans le domaine de la CCCM. Les formations auront lieu en septembre 2013 et seront centrées sur un aperçu de la CCCM, sur la protection, sur les principes de gestion des camps et sur la coordination entre les différentes parties prenantes qui œuvrent dans la région.

L’OIM en RDC a également organisé des réunions sur la gestion du site deux fois par semaine. Ces réunions rassemblent les acteurs humanitaires concernés dans le but de coordonner l’activité sur les sites de déplacement dans la province du Nord-Kivu.

Ces programmes, qui réunissent des partenaires nationaux et internationaux, permettront de combler les lacunes de longue date dans la gestion du déplacement interne en RDC. Ils feront en outre partie de la réponse humanitaire globale et contribueront au développement du pays sur le long terme, tel qu’établi dans la stratégie 2013-2017 de l’OIM en RDC.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Laurent de Boeck
OIM Kinshasa
Tel. +243 82 11 33 240
Email: Ldeboeck@iom.int

International Organization for Migration:

Copyright © IOM. All rights reserved.