Kasaï-Occidental : le bilan de la fièvre typhoïde s’alourdit à Ilebo, 48 morts

Report
from Radio Okapi
Published on 03 May 2013 View Original

Le nombre de décès dus à la fièvre typhoïde est passé de trente et un à quarante huit en 14 jours. C’est le bilan donné vendredi 3 mai à Radio Okapi par le ministre provinciale de la Santé du Kasaï-Occidental, Nicolas Kanyonga, parlant également de vingt-neuf cas de perforation intestine et de mille nonante-deux cas de malades notifiés.

Vendredi 26 avril, le médecin inspecteur provincial, Dr Edmond Mulamba, avait indiqué que huit cent soixante-onze cas de maladies ont été enregistrés dans les trois zones de santé du territoire d’Ilebo.

Nicolas Kanyonga appelle le gouvernement congolais à intervenir « d’urgence » pour riposter contre la fièvre typhoïde à Ilebo.

« Peut-être qu’il y a quelque chose qui se cache derrière la fièvre typhoïde. Il faudrait mener des investigations approfondies pour confirmer qu’il s’agit effectivement de la fièvre typhoïde et éventuellement d’autres cas qui se cachent derrière cette fièvre. Et comme ce sont des données qui ont besoin d’être confirmées par des investigations scientifiques, c’est en ces termes que nous considérons qu’il s’agit à ce niveau là des suspicions », a expliqué le ministre provincial du Kasaï-Occidental.

Mais en attendant cette intervention, Nicolas Kanyonga dit avoir initié des actions pour faire face à la maladie.

« Comme c’est un problème lié à l’hygiène alimentaire, notamment l’eau, nous avons un lot important d’objet de purification de l’eau de l’Unicef, et aussi nous avons en dernier lieu prévu un aspect de communication important pour rappeler des notions essentielles de l’hygiène alimentaire, parce que la typhoïde est une maladie des mains sales. Il faudrait que les gens conservent les habitudes d’hygiène », a-t-il poursuivi.

Le Dr Edmond Mulamba avait affirmé que la propagation de la maladie est favorisée par les mauvaises conditions hygiéniques et les difficultés de desserte en eau potable dans ce territoire où la plupart des habitants consomment l’eau des rivières et des sources non aménagées.

Une délégation de Kinshasa et de Kananga est attendue à Ilebo pour apporter les médicaments et confirmer la maladie.

Radio Okapi:

Copyright Radio Okapi