Financer la transition, une innovation majeure pour la communauté humanitaire en RD Congo

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 19 Mar 2013

(Kinshasa, 19 mars 2013) : Le Fonds Commun Humanitaire de la RDC a alloué enveloppe de US$70 millions qui permettra aux agences des Nations Unies et aux organisations non-gouvernementales, traditionnellement spécialisés dans l’urgence, de financer des projets de longue durée, une innovation majeure pour la RDC, pays en proie à une crise multiforme et complexe depuis de nombreuses années. Après plusieurs années consacrées à répondre uniquement aux urgences, les organisations humanitaires pourront élaborer des projets pluriannuels, dits « projets humanitaires de transition », pouvant s’étaler sur 24 mois. Cette innovation permettra aux urgentistes de s’attaquer, au-delà des conséquences évidentes, aux causes réelles, permettant ainsi le renforcement de la résilience des communautés assistées. L’innovation devrait aussi permettre à renforcer les capacités des ONG nationales.

$11,8 millions- la plus grande enveloppe- ont été alloués à la sécurité alimentaire, un secteur qui a historiquement figuré en tête des allocations dans un pays où plus de 6,4 millions de personnes vivent en insécurité alimentaire. Les biens non alimentaires et les abris d’urgence et l’eau-l’hygiène-l’assainissement ont reçu plus de $10 millions respectivement. Cette première allocation devrait permettre d’assister près de huit millions de personnes vivant en situation d’urgence.

En 2012, le Fonds a alloué $88,9 millions pour 152 projets, les ONG ont reçu 58% de ces financements. Depuis sa création en 2006, le Fonds a reçu $764 millions de l'Australie, la Belgique, le Canada, le Danemark, l’Espagne, l'Irlande, le Luxembourg, les Pays Bas, la Norvège, la Suède et le Royaume-Uni. Les contributions ont permis d’apporter une aide humanitaire à environ 8 millions de personnes vulnérables par an à travers le pays.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.