Crise humanitaire au Sud Irumu, District de l’Ituri, Province Orientale 9 octobre 2013

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 09 Oct 2013

Contexte et faits majeurs

Plus de 80 000 personnes sont aujourd’hui déplacées au Sud Irumu, dans le District d’Ituri, suite aux affrontements qui ont éclaté fin août 2013 entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et le mouvement armé Force de Résistance Patriotique en Ituri (FRPI). Les combats qui sont devenus plus sporadiques depuis la fin septembre continue de créer un climat de vulnérabilité pour des milliers de civils. Par crainte de représailles ou d’être pris dans les feux des combats, notamment autour d’Aveba et Geti, les familles trouvent refuge où elles peuvent.

L’insécurité persistance préoccupe la communauté humanitaire car elle entrave l’accès aux populations.
Depuis le déclenchement des hostilités, les agences onusiennes et les partenaires humanitaires ont déjà apporté de l’aide à plus de 20 000 personnes dans plusieurs localités accessibles. Le Programme Alimentaire Mondial a annoncé qu’il aura besoin de 4,2 millions de dollars pour venir en aide aux 80 000 déplacées pendant trois mois. Les acteurs humanitaires que le nombre de personnes affectées par la crise, si elle venait à se détériorer davantage, pourrait attendre plus de 120 000.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.