Conflits armés : lumière sur la république démocratique du Congo

Report
from CRIN
Published on 22 Mar 2013 View Original

Ce document d’information présente un contexte historique du conflit armé en République Démocratique du Congo (RDC) et son impact sur les enfants.

Bien qu’elle ait le potentiel d’être l’une des nations les plus riches d’Afrique, la RDC demeure en bas du podium sur la liste des pays en termes d’index de développement humain. Ceci est en partie dû à des structures étatiques faibles, à la corruption, aux problèmes de gouvernance, et à des décennies de violence qui continuent de toucher l’est du pays. Les groupes armés congolais et étrangers à l’Est se battent pour le pouvoir, pour les ressources naturelles, ou à cause de différences ethniques.

Contexte historique du conflit

Suite au génocide de 1994 contre les Tutsis et les Hutus modérés au Rwanda, marqué par environ 800 000 Tutsis tués, plus de 2 millions de Hutus rwandais fuient la rébellion Tutsi vers la RDC, appelée à l’époque la République du Zaïre, et cherchent refuge dans des camps, principalement dans les deux provinces du Kivu, à l’est du Congo.

En novembre 1996, le Rwanda, l’Ouganda et les rebelles congolais menés par Laurent-Désiré Kabila, démantèlent brutalement les camps de réfugiés pour chasser officiellement les derniers responsables soupçonnés d‘avoir été impliqués dans le génocide, cachés dans ces camps. “Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) estime à 7 pourcent le nombre de ces réfugiés effectivement impliqués dans le génocide. Ces éléments ont, par la suite, contribué à la création du groupe armé des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), dont les actions se limitaient au territoire congolais.