Bulletin d'Information Humanitaire - Province du Sud-Kivu N° 23/14, 25 juin 2014

Fait saillant

Plus de 4 600 personnes déplacées en réaction aux exactions des Raïa Mutomboki dans le Territoire de Shabunda

Mouvements de population

Selon des sources locales, les habitants des localités de Yungu, Talama et Kakone situés sur le littoral du lac Tanganyika, Territoire de Fizi, ont fui l'insécurité dans leurs villages suite aux affrontements entre les Forces Armées de la RDC (FARDC) et un groupe armé dans la zone depuis le 16 juin. Ces populations se seraient déplacées vers les localités de Kazimia, Nguma et Sebele et d'autres seraient allés se réfugier vers Baraka. La situation reste encore trop volatile pour envisager une évaluation des besoins par les partenaires humanitaires.

Le Territoire de Shabunda connaît de nombreux déplacements liés au contexte d'insécurité causé par l’activisme des groupes armés Raïya Mutomboki (RM) et à l'expiration de l'ultimatum lancé par l'armée pour la démobilisation volontaire des différents groupes armés. Depuis le 10 juin, plus de 3 500 personnes auraient fui les localités de Wakenge, Nyakavunga, Kipembwe, Nyagati, Kasili et Kiseku, situés sur l'axe Byangama-Kigulube, pour trouver refuge à Ikozi, Kakozi et Byangama (Territoire de Shabunda). Ces habitants craignent d'éventuelles attaques des groupes armés dans leurs villages. Egalement en Territoire de Shabunda, plus de 1 615 personnes déplacées auraient trouvé refuge dans les localités de Mapimo, Tchonka et Lulingu. Ces habitants auraient fui l'insécurité dans le Territoire de Punia, Province du Maniema, suite à l'incursion d'un groupe armé RM depuis le 4 juin. La situation n'a pas encore été évaluée pour avoir une idée précise des besoins humanitaires.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.