Bulletin d'Information Humanitaire - Province du Sud-Kivu N° 20/14, 3 juin 2014

Faits saillants

  • Plus de 25 900 personnes déplacées de Misisi attendent une assistance
  • Le Gouvernement provincial paye les frais de participation des élèves déplacés et retournés au Test national de fin d’études primaires.

Contexte général

Plus de 11 750 personnes déplacées en provenance de Misisi dans le Territoire de Fizi (Sud-Kivu) ont été identifiées à Kabeya, dans la Province du Maniema, selon une évaluation conduite du 14 au 20 mai par l’ONG International Rescue Committee (IRC). D’autres personnes fuyant les affrontements à Misisi s’étaient dirigés vers les localités de Kalonda-Kibuyu, Kitupa et Lukolo. 92% des élèves déplacés n’étudient pas par manque de moyens financiers et risqueraient de perdre l’année scolaire, tandis que l’ensemble des déplacés manquent d’articles ménagers essentiels. Toutefois, un retour timide de ces déplacés vers Misisi a commencé suite à l’accalmie. 2 733 autres déplacés de Misisi ont trouvé refuge au nord de la Province du Katanga dans le Territoire de Kalemie selon l’identification effectuée par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR-Katanga) lors d’une mission d’évaluation conjointe du 19 au 23 mai. Ces déplacés affichent des vulnérabilités similaires à celles des autres déplacés de Misisi, et hésiteraient à retourner suite aux menaces d’attaques imminentes de leur localité d’origine proférées par le groupe armé Mayi-Mayi Yakutumba ainsi que par crainte de représailles des FARDC liées à leur appartenance ethniques. Ainsi, pour l’ensemble des zones de déplacement jusqu’ici évaluées suite aux affrontements entre les Forces Armées de la RDC (FARDC) et les Mayi-Mayi Yakutumba début d’avril, ce sont plus de 25 900 personnes qui se sont déplacées et ne sont pas encore assistées.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.