Bulletin d'Information Humanitaire - Province du Nord-Kivu N°18/14, 28 mai 2014

Faits saillants

  • Près de 5 500 personnes déplacées identifiées dans les territoires de Lubero et de Masisi
  • Environ 650 élèves déplacés et autochtones bénéficient du programme scolaire à Itebero (sud du de Territoire de Walikale)
  • Des besoins multisectoriels en faveur de plus de 45 000 personnes déplacés se trouvant sur certains sites de déplacés dans le Territoire de Masisi

Contexte général

Les populations des localités de Busu, Nyamiamba et Busurungi, au sud-est du Territoire de Walikale, se sont déplacées le 19 mai vers d’autres villages moins touchés par l’insécurité après le pillage et incendie des maisons perpétrés par des éléments présumés du groupe armé Mayi- Mayi Kifuafua dans leurs villages d’origine. Selon des sources locales, quatre personnes auraient été tuées et deux autres enlevées lors de ces événements. De même, l'école primaire et le poste de santé de Nyamiamba auraient été incendiés. L’activisme d’hommes et groupes armés dans le sud de Walikale ne cesse de provoquer des déplacements de population. Depuis le début de ce mois, près de 200 ménages déplacés sont arrivés à Itebero, 36 km au sud de Walikale centre suite aux accrochages entre deux factions du groupe armé Raia Mutomboki. Les habitants de cette région demandent le déploiement de l’armée nationale (FARDC) pour améliorer la sécurité. En outre, par manque de routes, l’accès humanitaire est extrêmement difficile dans cette région.

Dans le Territoire de Masisi, la présence d’environs 200 ménages déplacés en provenance de Luhinzi et de Lambula, au nord de Masisi centre, a été rapportée à Miandja. Ces personnes ont fui des combats les 19 et 20 mai entre deux factions du groupe armé Nyatura qui se disputaient le contrôle de ces villages.

Mouvements de population

-885 ménages déplacés sont arrivés à Mangurejipa (397 ménages), Njiapanda (278 ménages), à l’est de Lubero et à Bulotwa (210 ménages), au sud de Lubero depuis le début du mois de mai, selon des sources locales dans la zone de Njiapanda. Ces déplacés proviennent des zones situées à la frontière entre les territoires de Lubero et de Walikale, suite aux affrontements entre les groupes armés Nduma Defence of Congo (NDC) et Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR). Entre mars et mai, près de 17 500 autres personnes déplacées en provenance de ces zones ont fui des combats entre ces deux groupes armés vers des localités du Sud de Lubero.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.