Bulletin d'Information Humanitaire - Province du Nord-Kivu N° 09/14, 4 mars 2014

Faits saillants

  • Large opération d’aide humanitaire en cours dans le territoire de Beni
  • Plus de 21 000 personnes retournées assistées en articles ménagers essentiels à Pinga (Walikale)
  • Plus de 5 800 enfants malnutris menacés par la fermeture d’un projet à Lubero.

Contexte général

Après une accalmie relative observée la semaine passée, d’autres combats ont à nouveau opposé l’armée nationale (FARDC) aux éléments de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) dans la zone de Nyabiondo, en Territoire de Masisi. Les 28 février et 2 mars, des affrontements rapportés respectivement à Kinyumba (4 km au nord de Nyabiondo) et à Kinyaongo et Kishee, n’ont pas entrainé de mouvements de population, les habitants s’étaient déjà déplacés lors des précédents affrontements. Des combats qui opposent l’armée nationale aux APCLS, depuis le 15 février dans cette zone, ont provoqué des déplacements de population vers Masisi Centre et d’autres zones sécurisées. Le contexte sécuritaire demeure précaire, caractérisé par des tensions qui perdurent sur l’axe Lwibo – Lukweti où les FARDC ont progressé en vue de déloger les APCLS de leur bastion (cf. Bulletin N° 8 du 26 février 2014).

Mouvements de population

L’ONG Oxfam Solidarité et son partenaire ASPLS ont enregistré, du 21 au 23 février, 1 595 ménages déplacés (près de 8 000 personnes) se trouvant en familles d’accueil dans la cité de Kitchanga, à environ 80 km au nord-est de Goma, dans le Territoire de Masisi. Ces ménages, arrivés en deux vagues, proviennent des localités et villages de Ngingwe, Mokoto, Kibarizo, Muhanga, Tambi, Pinga et Luala, suite aux combats entre groupes armés survenus en novembre 2013, et entre FARDC et APCLS en février 2014.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.