Bulletin d'Information Humanitaire - Province du Katanga N°21/14, 25 juin 2014

Faits saillants

  • Katanga : Le Fonds commun humanitaire alloue 5 millions de dollars pour l’assistance à 120 000 personnes affectées par la crise dans plusieurs territoires.
  • Manono : ACTED vient de clôturer son projet d’accès à l’eau potable financé par Pooled fund

Contexte général

Les habitants des villages situés le long des axes Kalemie – Nyunzu et Kalemie – Bendera, zone frontalière au Sud-Kivu, vivent dans la psychose à la suite de la multiplication des incursions des Mayi-Mayi Yakutumba. Ces attaques précarisent la situation sécuritaire et humanitaire.L’offensive du 21 juin lancée par les Forces armées congolaises (FARDC) contre ces combattants à Wimbi, localité située à 180 km de Kalemie, a provoqué un important mouvement des populations (le nombre n’est pas encore connu) vers Kabimba à 60 km de Kalemie. La présence de beaucoup d’enfants non accompagnés est signalée parmi les déplacés. D’après les humanitaires, ceux-ci passent la nuit à la belle étoile et leurs conditions de vie restent déplorables. Une mission d’évaluation est prévue au courant de la semaine pour évaluer la situation humanitaire de ces personnes et identifier leurs besoins prioritaires.

Déjà le 16 juin dernier, des combattants Mayi-Mayi Yakutumba armés avaient pris le contrôle de Butanda, Kabanga, et Kazumba, villages situés à environ 80 km au nord de Kalemie. D’autres sources indiquent que deux autres villages (Kalusu et Lutete) seraient aussi tombés sous leur contrôle. Dans le Territoire de Moba, neuf personnes (six femmes et trois bébés) ont été tuées le 14 juin par les Mayi-Mayi Bakata Katanga lors des incursions dans plusieurs villages, situés à 245 km au nord-ouest de Moba. Plusieurs autres violations de droits humains ont été enregistrées lors de ces attaques. Selon les acteurs de protection de Moba, 21 cas de violences sexuelles dont 19 filles de 14 à 17 ans ont été répertoriés dans ce territoire au mois de mai. Parmi les victimes, on compte cinq cas de fistules qui nécessitent une intervention urgente.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.