Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (1 – 7 août 2017)

Infographic
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 08 Aug 2017

BURKINA FASO

L’INVASION DE CHENILLES LÉGIONNAIRES DÉTRUIT 30 000 HA

Une invasion de chenilles légionnaires a ravagé au moins 30 000 hectares de terres agricoles répartis dans les 13 régions du Burkina Faso, selon le ministère de l'Agriculture. Les chenilles ont attaqué les plantations de maïs, de sorgho, de riz et d'autres céréales. Le gouvernement a initié des mesures de contrôle en coordination avec les partenaires, mais les dommages pourraient être encore plus répandus, les zones touchées étant encore en cours d'évaluation. Les chenilles légionnaires ont anéantis de cultures de Zambie vers le Ghana depuis leur arrivée des Amériques l'année dernière.

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

L’INSÉCURITÉ PERSISTE MALGRÉ UNE AMÉLIORATION À BATANGAFO

La situation revient progressivement à la normale dans la ville de Batangafo, dans la préfecture de l’Ouham, au nord-ouest, mais des problèmes de sécurité persistent et la nourriture est devenue rare sur les marchés locaux. Les prix ont augmenté suite au fait que les agriculteurs n'ont pas pu accéder à leurs champs. Par ailleurs, le 6 août, un convoi du PAM transportant des rations alimentaires a été attaqué à l'entrée de la ville et trois camions détenant 2 534 tonnes de nourriture ont été complètement pillés. Les affrontements entre les groupes armés du 29 juillet au 2 août ont fait 24 morts (dont 14 civils), 221 abris ont été incendiés et plus de 24 000 personnes ont fui et se retrouvent en situation de déplacement.

NIGERIA

31 PÊCHEURS TUÉS SUR LES RIVES DU LAC TCHAD PRÈS DE BAGA

Des sources locales ont rapporté le 7 août qu’au moins 31 pêcheurs ont été tués par des membres suspectés de Boko Haram à Duguri et Dabar Wanzam, sur les rives nigérianes du lac Tchad, près de la ville de Baga, dans l’état de Borno, au nord-est. Les forces armées du Nigeria avaient récemment soulevé l'interdiction pour les pêcheurs de la région d’accéder au Lac qui était en vigueur depuis trois ans.

RD CONGO

9 800 PERSONNES DÉPLACÉES VERS PWETO

Selon une mission intersectorielle conduite à la fin du mois de juillet, de récentes violences intercommunales ont forcé environ 9 800 personnes à fuir la ville de Mutabi et trouver refuge dans plusieurs villages et la ville de Pweto, dans le territoire de Pweto, dans la province du Haut-Katanga, au sud-est. La dernière vague de violence, les 26 et 28 juillet, a également entravé l’accès de la mission à plusieurs villages. Deux des trois chefferies du territoire de Pweto sont déjà affectées par la violence. Compte tenu de l'afflux important de déplacés internes du Tanganyika, les besoins humanitaires devraient augmenter davantage.
Les besoins prioritaires incluent les abris et articles non alimentaires, la nourriture, l’eau potable, la protection, la santé, la nutrition et l’éducation.

PERSISTANCE DE L'ÉPIDÉMIE DE CHOLÉRA À BUKAVU

La zone de santé d'Ibanda, située dans la province du Sud-Kivu à l’est, continue de signaler le plus grand nombre de cas suspects de choléra avec 11 cas de la zone de santé de Camp Saïo actuellement traités à l'hôpital. La Division provinciale de la santé renforce les mesures préventives et de sensibilisation, ciblant particulièrement le trafic intense sur le lac Kivu.

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

LA FERMETURE DE LA FRONTIÈRE AVEC LE CAMEROUN ENTRAVE L’AIDE

Le 10 juillet, les autorités camerounaises ont fermé la frontière à Mbaimboum, dans la région du Nord, suite aux affrontements entre groupes armés. La ville n'est plus accessible aux commerçants et la pénurie d'aliments de base a conduit à une augmentation des prix. La fermeture de la frontière affecte également les humanitaires, qui achètent des provisions dans la ville, ainsi que le fonctionnement de l'hôpital de Bocaranga, dans la préfecture de l’OuhamPendé, qui déssert les trois sous-préfectures de Bocaranga, Koui et Ngaoundaye.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.