Tchad : Mise à jour sur la sécurité alimentaire - décembre 2016

Report
from Famine Early Warning System Network
Published on 20 Dec 2016 View Original

MESSAGES CLÉS

  • La consommation alimentaire des ménages s’est améliorée nettement grâce aux bonnes récoltes pouvant couvrir les besoins des ménages jusqu’à fin janvier/début février 2017.
    La vente des récoltes excédentaires, les activités normales de moyens d’existence, et l‘accès favorable aux marchés qui sont bien approvisionnés contribueront à un bon accès alimentaire jusqu’au moins en mai 2017. Par conséquent, la plupart des zones seront en insécurité alimentaire aiguë Minimale (Phase 1 de l’IPC) jusqu’à mai 2017.

  • Les moyens d’existence et la consommation alimentaire des ménages pauvres et très pauvres pourraient se dégrader à partir de février dans les régions du Kanem, Barh El Ghazel,
    Wadi Fira (départements de Kobé et de Megri) et du Guera (département d’Abtouyour) qui seront en Stress (Phase 2 de l’IPC) jusqu’au moins en mai en raison de la baisse des principales sources de revenu : la main d’œuvre, les transferts des migrants, les ventes de bétail, etc.

  • Malgré l’assistance, la détérioration des termes de l’échange impactés par la crise économique qui s’ajoute aux effets négatifs des conflits Boko Haram maintiennent les populations dans la région du Lac en Stress (Phase 2 de l’IPC). La région basculerait en phase Crise (Phase 3 de l’IPC) dès février en raison de la pression exercée par les déplacés sur les stocks céréaliers des ménages et la baisse continue de revenus de la main d’œuvre et les ventes de bétail