Plan de mise en œuvre humanitaire (HIP) Tchad (ECHO/TCD/BUD/2013/91000) Dernière mise à jour : 20/06/2013 Version 3

Report
from European Commission Humanitarian Aid department
Published on 20 Jun 2013 View Original

0 . CHANGEMENT MAJEUR DEPUIS LA VERSION PRÉCÉDENTE DU HIP

As of 6 May

Cette année, malgré des récoltes inhabituellement bonnes en automne 2012 (augmentation de 124% par rapport à 2011 sur le plan national, et de 226% pour la bande sahélienne) et des projections rassurantes du Gouvernement en termes de production agricole 2013, une proportion importante de la population sahélienne continue de subir les effets de la crise de 2011/2012, et demeure dans une situation d’insécurité alimentaire sévère. Les ménages les plus pauvres, dont la seule source de revenus disponibles provient de leur travail journalier, dépendent essentiellement des marchés pour satisfaire leurs besoins en alimentation. Avec les prix des denrées alimentaires au-dessous de la moyenne quinquennal, l’accès à un régime alimentaire suffisant et équilibré reste illusoire. Pour les couches les plus démunies de la population, la période de soudure va débuter prochainement voire a déjà commencé.

Les observations de terrain indiquent qu'un grand nombre de personnes ayant été affectées par la crise alimentaire 2011/2012 aura besoin d'assistance en 2013. Par conséquent, les projections de 500.000 bénéficiaires en 2013 selon le PAM apparaissent sous-estimées. Compte tenu de ces besoins, de l’opportunité d’accélérer l'acheminement des stocks de céréales dans le pays avant la saison des pluies et de soutenir d'autres interventions complémentaires en matière de sécurité alimentaire et nutrition, il a été décidé de renforcer immédiatement le HIP Tchad 2013 avec un montant de EUR 6 millions, et ainsi augmenter l'enveloppe totale 2013 à EUR 29 millions. La mise en œuvre de ce financement additionnel se fera par la modification d'actions en cours, voir par le biais des nouvelles actions le cas échéant.

As of 18 June

Plus de 50.000 réfugiés et rapatriés ont fui le Darfour vers le Tchad (district de Tissi, à la frontière du Sud-Est avec le Soudan et la RCA) au cours des derniers mois, en raison de l'intensification des conflits intercommunautaires au Soudan. Les besoins des populations nouvellement déplacées sont importants, compte tenu de l'accès limité aux services de base et un minimum d'assistance disponible dans les zones d'accueil. Afin de répondre à cette nouvelle situation humanitaire et de renforcer la réponse d'ECHO aux besoins nutritionnels croissants dans la ceinture sahélienne du Tchad liée à une détérioration de la situation globale de la sécurité alimentaire dans la région du Sahel, un montant supplémentaire de 8 millions ont été mis à disposition pour actions humanitaires au Tchad, ce qui porte l'enveloppe totale de 37 millions d'euros.

Le financement supplémentaire permettra de répondre aux besoins alimentaires, de protection, WASH, de logement, de santé et de nutrition des populations locales et déplacées en permettant aux partenaires qui sont présents dans les zones touchées de fournir des services de base à ceux qui en ont besoin.
L'accès sera une contrainte majeure en raison de la saison des pluies qui vient de commencer.

La mise en œuvre de ce financement supplémentaire sera effectuée en changeant les actions en cours ou, si pertinent et approprié, par des nouvelles actions en tenant compte des ressources disponibles.