L’ONU alloue près de 5 millions de dollars pour répondre aux urgences humanitaires au Tchad

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 26 Apr 2013

(N’Djamena, 26 avril 2013): Pour répondre aux besoins d’urgence des refugiés soudanais et centrafricains, des migrants tchadiens retournés du Soudan ainsi que les personnes en insécurité alimentaire et nutritionnelle, le Fonds central des Nations Unies pour les interventions d’urgence (CERF) a accordé, sous la fenêtre «Réponse Rapide », près de 5 millions de dollars à cinq agences des Nations Unies.

«Cette enveloppe arrive au moment où les agences humanitaires font face à un manque important de financement, et permettra de répondre, entre autres, aux besoins pressants de plus de 30 000 réfugiés soudanais et centrafricains qui ont fui les violences intercommunautaires au Darfour et les combats en République centrafricaine dans des conditions déplorables ainsi que plus de 19 000 retournés tchadiens du Soudan», a dit Thomas Gurtner, Coordonnateur de l’action humanitaire au Tchad.

Le CERF octroie 1,2 million de dollars américains au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour l’assistance humanitaire d’urgence et pour la protection des nouveaux réfugiés soudanais et centrafricains. L'Organisation internationale pour les migrations (IOM) a reçu 595 000 dollars pour aider les retournés tchadiens de la Libye et du Soudan à regagner leurs localités d’origine.
Avec 1,2 million de dollars, le Programme alimentaire mondiale (PAM) donnera une assistance alimentaire ciblée aux réfugiés et à d’autres personnes affectées par la malnutrition et la crise alimentaire dans la bande sahélienne du Tchad. Un autre million de dollars permettra également au PAM d’assurer les vols humanitaires à travers UNHAS pour faciliter l’accès de l’aide humanitaire en faveur des populations touchées à travers le pays. Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) utilisera les 599 000 dollars reçus pour sauver les enfants sévèrement malnutris dans la bande sahélienne et, avec 150 000 dollars, l’Organisation des Nation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) donnera des semences d’urgence aux ménages vulnérables des régions fortement touchées par le déficit céréalier.

Il y a un mois, le Coordonnateur de l’action humanitaire au Tchad, M. Thomas Gurtner, attirait l’attention de la communauté internationale sur la situation de sous-financement qui affecte la capacité de beaucoup d’agences humanitaires au Tchad. Pour une requête d’environ 500 millions de dollars à travers l’Appel de fonds consolidé (CAP), 29% ont été décaissés à ce jour. Le Multi-secteur pour les refugiés (1,6%) et le secteur d’Eau, Hygiène et Assainissement (4,2%) sont parmi les moins financés.

Le CERF qui a été créé en 2005 par l'Assemblée générale de l'ONU est géré par le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (OCHA). Ce Fonds a servi, par le passé, à assister les populations confrontées à de graves épidémies et les retournés tchadiens de la Libye ainsi que les personnes frappées par la crise alimentaire et nutritionnelle au Tchad.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.