Évacuations de blessés graves en provenance du Darfour

Report
from International Committee of the Red Cross
Published on 24 Apr 2013 View Original

24-04-2013 Communiqué de presse 13/77

Genève / N’Djamena (CICR) – Ces deux dernières semaines, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a évacué 18 blessés graves en provenance du Darfour vers l’hôpital d’Abéché, dans l’est du Tchad.

Ces blessés font partie des dizaines de milliers de personnes qui, depuis le début avril, ont fui Um Dukhun, au Darfour, à dix kilomètres de la frontière tchadienne, à la suite d’affrontements intercommunautaires. Ces violences ont provoqué des déplacements de population vers Tissi, une localité reculée du Tchad difficilement accessible par la route.

« Comme nous disposons d’une équipe chirurgicale à l’hôpital régional d’Abéché, principal établissement médical dans l’est du Tchad, nous avons naturellement proposé nos services pour soigner les blessés les plus graves », explique Hélène Plennevaux, cheffe de la sous-délégation du CICR à Abéché.

« Dans un premier temps, la piste de l’aérodrome de Tissi étant impraticable, une ONG locale a pu transférer quatre blessés par route », poursuit Mme Plennevaux. Dès le 17 avril, après le réaménagement de la piste de Tissi, facilité par la collaboration avec Médecins Sans Frontières (MSF) et le soutien des autorités locales, 14 autres personnes ont pu être évacuées à bord d’un avion du CICR afin d’être prises en charge par l’équipe chirurgicale de l’institution.

Le CICR a par ailleurs remis une tente-dispensaire, deux réservoirs d’eau d’une capacité de 45 m3, 50 sacs mortuaires et du matériel médical permettant de prendre en charge 50 blessés par arme à l’équipe de MSF. « Nous continuons de suivre la situation sur le terrain et sommes prêts à organiser d’autres transferts si nécessaire », déclare Mme Plennevaux.

Présent au Tchad depuis 1978, le CICR a ouvert une sous-délégation à Abéché en 2004, à la suite de l’éclatement du conflit au Darfour. L’institution soutient l’hôpital régional de cette ville depuis lors. Une équipe médicale du CICR constituée de huit personnes y travaille actuellement.

Informations complémentaires :
Ananie Kulimushi, CICR N’Djamena, tél. : +235 66 20 10 05
Jean-Yves Clémenzo, CICR Genève, tél. : +41 79 217 32 17