USG/ERC Valerie Amos sur la détérioration de la situation humanitaire en République centrafricaine

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 06 Dec 2013

(New York/Genève, 6 décembre 2013) Je suis extrêmement préoccupée par la détérioration de la situation humanitaire en République centrafricaine. Durant les dernières 24 heures nous avons reçus des rapports faisant référence à environ cent personnes tuées et des centaines d’autres blessées dans les combats et attaques à Bangui et Bossangoa.

Il est encore trop tôt pour avoir une évaluation complète de l’impact humanitaire, mais les agences des Nations Unies présentes dans le pays rapportent que des hommes, des femmes et des enfants ont fui les violences. Je suis extrêmement préoccupée par cette dégradation de la situation et les autres déplacements qu’elle pourrait engendrer.

J’appelle tous ceux impliqués dans les violences à respecter la protection des civils et à assurer leur sécurité, et de respecter leurs obligations au titre du droit international humanitaire et des droits de l’homme. Ils doivent assurer un accès libre et illimité afin que les organisations neutres et impartiales puissent apporter une assistance humanitaire.

Avant aujourd’hui, la moitié de la population centrafricaine – 2.3 millions de personnes- avait besoin d’aide humanitaire. 415 000 personnes étaient déjà déplacées de leurs foyers et 1.3 million avait besoin d’assistance alimentaire d’urgence. La crise a entraîné la fuite de plus de 68 000 personnes dans d’autres pays de la région depuis décembre 2012.

Malgré l’insécurité régnante, les Nations Unies et leurs partenaires humanitaires intensifient leurs activités et fournissent abris, eau potable, assistance sanitaire, nourriture et services de santé aux familles déplacées à travers le pays. Nous renforçons également les efforts de coordination civilo-militaire et soutenons les initiatives de réconciliation.

Nous demeurons déterminés à faire tout ce que nous pouvons afin d’aider les Centrafricains qui se trouvent dans une situation humanitaire dramatique.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:
Amanda Pitt, OCHA New York, pitta@un.org, Tel: +1 212 963 4129, portable: +1 917 442 1810
Jens Laerke, OCHA Genève, laerke@un.org , Tel.: +41 22 917 11 42, portable: +41 79 472 9750

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.