RCA : Un Toit Dans La Tourmente

Report
from Solidarités International
Published on 12 Jun 2014 View Original

Alors que les violences n’ont pas cessé depuis plus de 6 mois, les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL amplifient leurs efforts afin de fournir un abri à des milliers de familles, déplacées ou de retour chez elles, avant que la saison des pluies n’atteigne son pic.

RCA-28 maiPays parmi les plus pauvres du monde, la République Centrafricaine est déchirée depuis décembre dernier par des violences intercommunautaires de la plus grande envergure. Les civils se trouvent au coeur du conflit. Sur les 4,6 millions d’habitants du pays, 2,5 millions ont besoin d’assistance humanitaire (UNOCHA, 14 mai). Près d’un quart de la population, tant rurale que citadine, s’est déplacé temporairement.

Dans les zones urbaines, les familles trouvent refuge dans des sites collectifs improvisés, souvent propices à l’insalubrité. ‘‘ À Bangui même, nous sommes déjà intervenus sur 22 sites de déplacés, explique Colombe Bricogne, coordinatrice du projet. Nous avons construit des abris communautaires, mais aussi des latrines et des douches. Il s’agit maintenant d’assurer la pérennité de ces installations. Nous menons donc des séances de promotion d’hygiène et coordonnons la gestion des déchets afin d’améliorer les conditions de vie dans les camps. ’’

Dans le reste du pays, les équipes d’urgence de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL se déploient également à chaque mouvement de populations. Objectif : analyser leurs besoins et y répondre dans les meilleurs délais, comme c’est le cas actuellement près de la frontière avec le Tchad. ‘‘ Nous apportons une aide essentielle aux familles du quartier PK12 de Bangui, relocalisées dans la ville de Moyenne Sido, indique Alexis Bricogne, coordinateur urgence. Ce projet inclut la construction d’abris d’urgence, de latrines et de douches, ainsi que la création de points d’eau dont vont également bénéficier les habitants de Moyenne Sido.’’

Accompagner un retour difficile

L’arrivée de la saison des pluies, précoce cette année, rend la construction des abris plus urgente encore. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL coordonne donc son action avec deux autres ONG dans le centre et l’ouest du pays pour donner accès à un abri sûr et sain à 1 800 familles déplacées, et apporter aussi une aide aux populations qui tentent de se réinstaller dans leurs villages. ‘‘ En milieu rural, nous construisons des abris individuels et durables pour 900 familles revenues chez elles après avoir fui les pillages. Elles ont retrouvé le village rasé, leurs maisons incendiées. Dans ce contexte, nous adoptons une approche participative, en apportant un appui technique et en renforçant les capacités locales. Nous distribuons des kits de reconstruction contenant les outils nécessaires à la construction d’une maison. Les populations quant à elles fournissent le matériel brut (bois, briques), ainsi que la main d’oeuvre. ’’ Une aide essentielle dans un pays à la dérive.