RCA : Réseau de femmes leaders "nous avons notre rôle à jouer"

Report
from UN Radio
Published on 05 Feb 2013 View Original

Écouter

Cette semaine dans Voix de femmes la députée Gina Michèle Sanzé témoigne de la situation des femmes en République centrafricaine (RCA) et de l'engagement des femmes leaders dans ce pays.

Selon la parlementaire centrafricaine, la RCA est un pays enclavé qui vit en conflits depuis plusieurs décennies. Les femmes parlementaires ont récemment commencé à se rendre sur le terrain pour écouter les femmes en dehors des grandes villes, explique-t-elle.

« Ce que nous avons vu en tant que femme c'est touchant, nous qui sommes dans les grandes villes n'avons pas idée de ce qu'endurent nos sœurs sur le terrain : la violence, le fait qu'elles soient déportées à l'intérieur, qu'elles subissent des sévices sexuels, que leurs maris sont tués devant leurs yeux, les enfants sont enlevés, c’est vraiment une grande peine…il n'y a pas de mots », déclare Gina Michele Sanzé.

Devant une telle réalité, les femmes centrafricaines se sont mobilisées sous forme de réseaux, dont le Réseau des femmes parlementaires qui cherche à sensibiliser la population sur les lois et leurs droits et veille à l'application des textes, explique la parlementaire. Aussi le Réseau des femmes leaders regroupe les femmes ministres, les femmes parlementaires et les femmes de la société civile.

"Derrière toute ces violences il n'y a pas de femmes, il y a toujours des hommes et nous nous disons “stop!” " déclare cette Centrafricaine engagée, avant d'ajouter «nous avons notre rôle à jouer et on doit prendre notre responsabilité pour pouvoir réagir. »

(Interview : Gina Michele Sanzé, députée au parlement centrafricain, vice-présidente du caucus Afrique centrale du parlement panafricain; propos recueillis par Cristina Silveiro)