RCA : Les organisations humanitaires demandent $152 millions pour répondre aux besoins immédiats des personnes affectées par la crise

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 27 Dec 2013

(Bangui, le 27 décembre 2013) : Les acteurs humanitaires en République Centrafricaine (RCA) ont urgemment besoin de 152,2 millions de dollars américains pour sauver des vies et assurer la protection d’environ 1,2 million de personnes en Centrafrique au cours des trois prochains mois. Suite aux violences armées et intercommunautaires, environ 370 000 personnes ont été contraintes à fuir leurs maisons, dans la seule capitale Bangui, au cours du mois de décembre pour se réfugier dans des sites de fortune. Plus de 400 000 autres personnes sont déplacées à travers le pays.

Ces ressources permettront d’apporter une assistance multisectorielle prioritaire aux personnes déplacées et aux communautés qui les accueillent à Bangui ainsi que dans neuf préfectures de l’ouest de la RCA. « Des centaines des milliers de personnes en Centrafrique, dont les femmes et les enfants, se trouvent aujourd’hui dans une situation humainement déplorable qui exige de notre part une action conséquente immédiate pour éviter une catastrophe humanitaire », a déclaré Abdou Dieng, Coordonnateur de l’Action humanitaire en RCA.

Depuis le 5 décembre dernier, les attaques des anti-Balaka et ex Seleka ont conduit à de graves violations des droits de l’Homme, à des tueries de plus d’un millier de personnes, à la paralysie de l’administration publique et de l’appareil sécuritaire de l’Etat, ainsi qu’à une insécurité généralisée, notamment dans la capitale Bangui.

Malgré la précarité de l’environnement de travail, les humanitaires ont renforcé leur présence et continuent d’apporter l’assistance aux personnes vulnérables. Pour faire face dans l’immédiat aux besoins continuellement croissants, la communauté humanitaire a redéfini ses priorités dans le cadre d’un plan d’intervention pour les 100 prochains jours. Ce plan prioritaire s’inscrit dans le plan de réponse stratégique pour 2014 lancé récemment et évalué à 247 millions de dollars. Il pourra être revu à la hausse pour prendre en compte les besoin causés par les vagues de violence en cours. « Je salue le courage des humanitaires qui ont décidé de rester aux côtés des Centrafricains en cette période difficile », a dit M. Dieng, « il n’y a pas de meilleur moment d’action pour les bailleurs que maintenant pour permettre aux humanitaires d’apporter une aide critique à tous ceux qui sont dans le besoin».

Au-delà des interventions visant à sauver des vies et à renforcer la protection des civils, ce plan vise également à renforcer la résilience des populations pour les aider à mieux faire face aux chocs auxquels elles sont constamment soumises et à mieux résoudre et/ou prévenir les conflits intercommunautaires.

Selon les dernières évaluations, environ 2,2 millions des centrafricains – près de 48% de la population - ont besoin d’assistance humanitaire à travers le pays, et plus de 233 000 autres ont trouvé refuge dans des pays voisins. Sur les $195 millions demandés dans le cadre de l’Appel Global 2013, seulement $104,1 millions ont été mobilisés, soit 53% des ressources requises.

Cliquer ici pour le Plan d’intervention pour les 100 prochains jours en anglais

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.