RCA/ Le projet LÖNDO aménage les aérodromes pour faciliter le transport aérien à l’intérieur du pays

Report
from Projet LONDO
Published on 17 Mar 2017

Souvenons-nous ! Avant, c’était en toute sécurité que nous voyagions par la route ou en avion, de Bangui à une autre ville du pays. Cette réalité du bon vieux temps a tourné au vinaigre, car de crise en crise, plusieurs de nos routes et aérodromes se sont retrouvés dans un état pitoyable. Aujourd’hui, grâce au projet LÖNDO, un nouveau décor se lit et les populations s’en réjouissent : désherbage des voies, curage des caniveaux, traitement des points critiques comme les nids de poule etc.. et aménagement des aérodromes.

Le projet LÖNDO, dans ses études techniques et sa mise en œuvre, a retenu les aérodromes comme des axes prioritaires devant faire l’objet d’aménagement ou de réhabilitation. Depuis 2015 jusqu’à sa 4è phase actuellement en cours d’exécution, ce projet a entretenu 1079 km de routes et 12 aérodromes à l’intérieur du pays.

‘’ Plusieurs localités restent inaccessibles par voie terrestre pour cause d’insécurité et de routes non-praticables. Même sur les routes praticables, les trajets vers des lieux éloignés peuvent durer pendant des jours au grand dam des bénéficiaires. Le trafic aérien est aujourd’hui plus qu’important en RCA pour le transport en toute sécurité des personnes. Idem pour la logistique des Nations Unies et des nombreuses ONG locales et internationales qui interviennent dans le pays. Il faut pour cela des pistes d’atterrissage bien entretenues et aménagées’’ a expliqué le Coordonnateur national Lucien Judicaël MONTINDA. Les aérodromes de Berberati, Ndélé, Bamingi, Carnot, Bayanga, Nola, Bozoum, Paoua, Markounda, Sibut, Mbrès, Kaga Bandoro sont ainsi redevenus praticables et les populations de nos villes s’en réjouissent avec assez de témoignages.

‘’ L’aérodrome de chez nous était complètement couvert d’herbes, on ne voyait plus d’avion atterrir. Nous étions contents quand nous avons vu débarquer une équipe du projet LÖNDO ici et qui a beaucoup travaillé pour remettre tout au propre. J’ai vu quelques jours après, un avion des humanitaires qui a atterri avec à son bord beaucoup de colis’’ a déclaré Jean-Noël, un jeune habitant de Kaga Bandoro.

Comme on le voit, l’aménagement des aérodromes par le projet LÖNDO a un impact très positif, surtout pour les humanitaires dans le contexte actuel d’insécurité en République centrafricaine. D’ailleurs depuis 2016, l’UNHAS à Bangui (le service aérien humanitaire des Nations Unies qui dépend du Programme Alimentaire Mondial-PAM) a noué un partenariat gagnant-gagnant avec le projet. Ce dernier bénéficie des vols de l’UNHAS pour ses opérations dans les secteurs où il mène ses activités. L’aménagement des aérodromes facilite aussi le trafic aérien de l’UNHAS qui transporte la logistique du PAM. Le PAM fournit une aide d’urgence vitale aux populations de la RCA, y compris un soutien nutritionnel à des milliers d’enfants souffrant de malnutrition chronique et aigüe. Les deux tiers des bénéficiaires de l’aide humanitaire se trouvent à l’intérieur du pays.