République Centrafricaine: Région : Est - Rapport hebdo de la situation no 1 (8 janvier 2017)

Ce rapport a été produit par OCHA en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il a été publié par le Sousbureau OCHA Bambari et couvre la période du 02 au 08 Janvier 2017. Sur le plan géographique, il couvre les préfectures de Ouaka, Basse-Kotto, Haute Kotto, Mbomou, Haut-Mbomou et Vakaga.

FAITS ESSENTIELS

· Problématique de scolarisation des enfants déplacés de Bakala sur les sites à Grimari et à Bambari ;

· La réouverture du centre de santé sur le site de l’Aviation avec l’appui de l’OMS ;

· Restriction de mouvement et questions de protection de civils avec reprise des hostilités entre les groupes armés dans l’Ouaka.

CONTEXTES SECURITAIRE ET HUMANITAIRE

Ouaka

· Le contexte sécuritaire dans la préfecture de la Ouaka est marqué par la reprise des affrontements entre les groupes armés dans la localité de Morouba située à 18 km de la ville de Bakala. Depuis le 02 janvier, cette localité est sous le contrôle de la coalition regroupant des autres groupes armés adversaire qui essaie vaille que vaille prendre la ville de Bakala. Le bilan actuel état d’un mort et 11 blessés dans les rangs des groupes armés. Des informations font état des renforts qui seraient en train de se converger vers Bakala en vue de la poursuite des hostilités. Certains personnes déplacées de de la localité de Morouba à Grimari qui ont tenté d’y retourner, d’après les sources locales à Grimari, y sont arrivés le 05 janvier.

· Un homme accusé de braqueur habitant le site alternatif à Bambari a été exécuté le 02 janvier par des hommes non identifiés.

· La ville de Ippy autour de laquelle les affrontements entre les groupes armés se poursuivent semble être calme malgré la psychose qui y règne. Il y a 3 semaines, les éléments d’un groupe armé sont partis désarmer les membres de la communauté arabe qui habitent le quartier Bornou. Cette situation constitue une incertitude pour les membres de cette communauté qui limiteraient le rythme de leurs activités dans la ville.

· Le 29 décembre 2016, 2 femmes musulmanes en partance pour Bangui ont été agressées à Grimari par certains hommes supposés appartenir à un groupe armé. Les biens de ces femmes ont emportés mais ont été sécurisés grâce à l’intervention des forces burundaises basées à Grimari.

· Le 30 décembre 2016, Une grenade s’est explosée dans une tente qui appartiendrait un homme supposé appartenir à un groupe armé sur le site de Ngakobo. Un enfant a été blessé suite à cette explosion.

· Un camionneur a été agressé le 30 décembre 2016, à 40 km de Bambari sur la route Bambari-Grimari sur une barrière d’un groupe d’hommes armés. Le motif de cette agression demeure imprécis. La victime a été admise à l’hôpital pour une prise en charge médicale.

Mbomou :

· Le 05 janvier, Il y a eu une panique au sein de la communauté à Zacko, localité situé à 60 km de Bakouma. Beaucoup de personnes se sont retranchées dans la brousse à cause des rumeurs de ré-incursion des groupes armés, certaines personnes continuent à se retirer de la ville à cause de la menace d'attaque qui devient de plus en plus prégnante. Les enseignants ont enregistré un faible effectif d’élèves dans les salles de classe. Les parents des enfants les ont retenus à cause de ces rumeurs.

Haute-Kotto

· Le cadavre d’homme a été découvert à 12 km sur l’axe Bria-Ouadda. Les circonstances de la mort de cet homme ne sont pas encore circonscrites. Les sources locales classent cet incident parmi les actes de banditisme.

Haut-Mbomou

· Deux (2) casques bleus ont perdu leur vie le 03 janvier et deux (2) autres blessés à l’issue d’une attaque perpétrée contre un véhicule de la MINUSCA qui escortait un convoi de camions transportant du fuel de la localité de Zémio à destination de Obo. Les malfrats dont l’identité n’est pas encore connue ont détruit le véhicule et ramassé les effets militaires qui étaient dans ledit véhicule.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.