République centrafricaine : Mise à jour du suivi à distance, juillet 2014

Report
from Famine Early Warning System Network
Published on 19 Jul 2014 View Original

Des niveaux élevés d’insécurité alimentaire en lien avec le conflit civil

MESSAGES CLÉS

 En raison de la faible disponibilité alimentaire, la baisse des revenus en dessous des normes saisonnières et le faible pouvoir d’achats des ménages, les résultats d’insécurité alimentaire aigüe de niveau Crise (Phase 3 de l’IPC) sont actuellement observés dans les régions plus affectées par le conflit (ex. Ouham, Ouham Pende et Nana Mambere).

 Certains ménages, surtout les personnes déplacées, dans les zones de conflit peuvent manquer des prochaines récoltes ou avoir des récoltes bien inférieures à la moyenne. Pour ces ménages, les effets de conflit sur la production agricole, les revenus et l'accès humanitaire limiteront l'accès à la nourriture.
Malgré le période typique des récoltes, l’insécurité alimentaire de type Crise (Phase 3 de l’IPC) va persister jusqu’à décembre.

 Dans les régions moins touchés par le conflit (Sangha, basse Kotto), la sécurité alimentaire va s'améliorer grâce à la consommation des nouvelles récoltes à partir de juillet.
Cependant, de nombreux ménages auront toujours des revenus inférieurs à la moyenne à cause d’un environnement économique perturbé. Ils auront des difficultés à couvrir l'intégralité des dépenses non alimentaires essentielles et seront en Stress (Phase 2 de l’IPC) jusqu'à décembre.