République Centrafricaine : Aperçu de la situation humanitaire (juin 2017)

Infographic
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 03 Jul 2017 View Original

Situation humanitaire

Ces trois derniers mois ont été marqués par une multiplication des affrontements entre groupes armés et une succession d’exactions du Centre-Est vers le Sud-Est pays dans les préfectures de la Haute-Kotto, de la Basse-Kotto, de la Ouaka, du Mbomou et du Haut-Mbomou et notamment à Bria, Alindao, Bakouma, Mobaye, Bangassou et à Zémio. Ces dernières ont pour conséquences la résurgence de tensions intercommunautaires, le déplacement de populations souvent déjà déplacées.

A Alindao (Basse Kotto), les personnes déplacées continuent d’arriver sur les sites où au moins 24 000 personnes sont déjà recensées tandis que 40 000 personnes vivent toujours sur les sites è Bria. Suite aux combats du 20 juin 2017, plusieurs mouvements successifs ont été enregistrés de certains quartiers et sites de déplacés vers d’autres. A Zémio, les récents combats auraient contraint au moins 4 666 personnes à se déplacer vers des sites et en brousse. Dans certains cas, les déplacés sont contraints de fuir dans des zones reculées et inaccessibles ou vers la République Démocratique du Congo. Par exemple entre mai et juin, au moins 20 000 personnes auraient fui Bangassou (Mbomou) pour rejoindre Ndu en RDC et 2 229 restent déplacées sur les deux sites de déplacés. Dans le contexte actuel, il est fort probable que le nombre de personnes déplacées continue d’augmenter. Contrairement aux années précédentes, les conflits se déplacent rapidement d’une zone à une autres.

En l’absence des services sociaux de base et de moyens de subsistance, la population est de ce fait, maintenue dans une détresse socio-économique, sanitaire, nutritionnelle et éducative préoccupante. L’assistance humanitaire viens combler en partie les besoins mais lorsqu’elle est prolongée, elle épuise les ressources, freine le développement des communautés hôtes, et plonge les déplacés dans un état de dépendance. Sans le développement qui engendre les changements au sein des communautés hôtes, les humanitaires doivent revenir périodiquement pour refaire des interventions d’aide d’urgence maintenant ainsi un constat d’urgence cyclique.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.