Message de la coordinatrice humanitaire condamnant les violences perpétrées contre les civils à Paoua et à Bambari

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 08 Jul 2014

Bangui, CAR | 08 July 2014

La Coordonnatrice humanitaire principale en République Centrafricaine (RCA), Claire Bourgeois, condamne fermement les violences indiscriminées contre les déplacés de la cathédrale St Joseph à Bambari (Préfecture de la Ouaka) le 7 juillet, et l’attaque sur une mosquée à Paoua (Préfecture de l’Ouham Pende) le 4 juillet.

Le 4 juillet, pendant que des habitants priaient, des hommes armés ont lancé une grenade dans la mosquée, blessant 34 personnes dont quatre cas graves. A Bambari, les résidents de la ville ont trouvé refuge dans la cathédrale suite aux violences dans la région en fin juin.

La Coordonnatrice humanitaire principale compatit avec les victimes et les familles affectées.

« Il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier ces attaques sur la population civile : c’est inacceptable. La population civile centrafricaine continue d’être les victimes d’attaques indiscriminées. J’appelle donc tous ceux impliqués dans les violences à respecter la protection de tous les civils et à assurer leur sécurité » a déclaré Madame Claire Bourgeois.

Elle condamne toute violence contre les lieux religieux et les autres sites de déplacement où la population se réfugie.

Elle invite toutes les parties prenantes à s’engager pour restaurer la paix dans le pays, elle réitère au gouvernement la nécessité d’investiguer tous les actes criminels qui sont des entraves à la cohésion sociale.

Les acteurs humanitaires sont déjà engagés dans la mise en œuvre de projets en faveur du renforcement de la cohésion sociale et continuent de renforcer leurs efforts auprès des populations particulièrement menacées à travers des actions de médiation et d’assistance humanitaire.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.